PARTAGER

Assane Ndiaye pourra-t-il organiser d’ici la fin de la saison les affiches Bombardier-Eumeu Sène et Ama Bladé-Papa Sow ? Cette question, qui a déjà fait le tour de l’arène, mérite d’être posée. Beaucoup soupçonnent en effet le jeune promoteur d’être confronté à des difficultés financières. C’est ce qui explique les problèmes liés à l’officialisation de ces deux combats. Pire, Assane Ndiaye semble renvoyer tout le monde au mois de juillet prochain. Une échéance qui tombe en pleine campagne électorale (Légis­la­tives) et qui risque d’être compliquée pour le promoteur. Car il lui sera difficile d’organiser ces deux affiches en un mois. D’aucuns d’en déduire qu’il pourrait sacrifier un de ces deux combats.
D’ailleurs flairant un tel camouflet, le camp de Fass a haussé le ton en exigeant du promoteur une date pour l’affiche entre leur poulain Papa Sow et Ama Baldé. Le camp de Fass l’a fait savoir en fixant au promoteur un ultimatum à travers un communiqué. «Dans tous les cas, si ces combats ne sont pas programmés au plus tard en mai 2017, les lutteurs concernés seront libres de tout engagement à l’égard du promoteur et permettront à tout autre promoteur d’ouvrir des négociations pour la tenue de leurs combats au courant de l’année 2017», peut-on lire dans le document. A cet ultimatum, si on y ajoute celui du camp de Mbour (voir ci-dessus), on ne peut pas dire que Assane Ndiaye navigue dans un fleuve tranquille…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here