PARTAGER

Dire qu’il y avait de la tension ce dimanche soir, sur la pelouse du Parc des Princes est un euphémisme. Un chiffre résume l’électricité ambiante, à l’occasion du Clasico, Psg-Om : 19, comme le nombre de cartons distribués de part et d’autre, par M. Brisard, l’arbitre des débats.
Dans les détails, ce dernier a donné 6 avertissements et expulsé trois joueurs du côté parisien, et 8 jaunes plus deux rouges, à des joueurs marseillais.
Dans le foot, qui dit carton dit sanction. Sportive, bien sûr, mais aussi financière, une fois le match fini. La Ligue devra se pencher a posteriori sur les images, pour décider ou non de peines plus graves, notamment pour les faits de «racisme» indiqués par Neymar, à son encontre. Sinon, elle appliquera le barème prévu en pareil cas, qui force les clubs à payer les «biscottes», quelle que soit la couleur.
C’est 50 euros pour le jaune et 150 euros le rouge. Soit un total cumulé par les acteurs, ce dimanche, de 1 450 euros (soit 949 mille 750 Cfa) à payer à la commission ad hoc, à parts quasiment égales : 750 au collectif parisien et le reste à l’adversaire. Dans leur malheur, les sanctionnés du soir feront le bonheur d’autres qu’eux puisque l’argent ainsi payé est à la fin, intégralement reversé, pour moitié à des associations partenaires de la Ligue et pour le reste aux trois équipes les plus fair-play du championnat, afin qu’elles le dépense dans des actions tournées vers leurs supporters.
Avec sportune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here