PARTAGER

La publication, samedi dernier, de l’ouvrage intitulé «Scandale au cœur de la République : le dossier du Coud» par le journaliste Pape Alé Niang a fait sortir Mahammed Boun Abdallah Dionne de ses gonds. Le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, qui prenait part hier à une cérémonie d’hommage que lui ont rendu les étudiants «républicains» dans son fief, Gossas, a tout simplement déchiré le rapport qui a épinglé l’ancien Directeur général du Coud, Cheikh Oumar Hanne, et qui constitue la base du livre de Pape Alé Niang. «Hier (Samedi), j’ai vu des gens présenter, je ne sais pas si c’est un livre ou un rapport… J’ai dit que ce n’est pas un livre, c’est un rapport sans contrepartie. Ce livre est intitulé “Scandale je ne sais où… Je dis qu’il n’y a pas de scandale, encore moins au cœur de la République, parce que le Président Macky Sall est un homme de vertu, un démocrate, un champion de la bonne gouvernance», a-t-il réfuté.

«Ces gens-là ne sont pas aussi propres qu’ils le prétendent»
Avant de renseigner qu’il a eu à discuter dudit rapport avec un éminent juriste qui lui a fait savoir que ce rapport de l’Ofnac produit sous la présidence de Nafi Ngom Keïta, «c’est comme du fromage hollandais, c’est-à-dire qu’il y a plus de trous que de gruyères». Faisant allusion à l’ancienne présidente de l’Ofnac, il s’est demandé où se trouve actuellement le chef de mission qui, selon lui, est un Français qui a pris la fuite pour retourner chez lui après la publication du rapport. A l’endroit de ceux qu’il assimile à des «donneurs de leçons de bonne gouvernance», il les invite à se regarder dans la glace, parce que pour lui, «ces gens-là ne sont pas aussi propres qu’ils le prétendent». «Il nous faut rester modestes car nul n’a le monopole de la vertu», a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here