PARTAGER

Les députés ont déploré les manifestations constatées ces derniers jours contre l’instauration du couvre-feu. Mais ils invitent le ministre à «éviter la répression et la confrontation, tout en accordant une attention toute particulière aux revendications exprimées». Ils ont d’ailleurs demandé de «remonter l’heure de démarrage du couvre-feu jusqu’à 22 heures ou 23 heures, compte tenu des contraintes liées aux moyens de transport ; ce qui éviterait les bousculades et rassemblements constatés». Antoine Diome, qui dit avoir pris «bonne note» de cette recommandation, a rappelé que le chef de l’Etat a pris ces décisions après consultation des membres du Comité national de gestion des épidémies (Cnge).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here