PARTAGER

Hier, lors de la cérémonie de levée des couleurs au Palais, le chef de l’Etat a condamné les attaques des points de collecte d’arachide appartenant à des Chinois. Selon Macky Sall, des instructions ont été données «pour que ces citoyens soient protégés et que la campagne agricole se poursuive sans écueil».

Les récentes attaques des points de collecte d’arachide appartenant à des Chinois dans la région de Kaolack ont fait réagir le chef de l’Etat. Hier, lors de la cérémonie de levée des couleurs, Macky Sall a condamné «très fermement les agressions dont ont été victimes dans la région de Kaolack des citoyens chinois, venus pour participer à la campagne arachidière». Le président de la République qui soutient que «l’Etat ne saurait accepter de tels écarts» informe avoir donné des «instructions au ministre des Forces armées et à celui de l’Intérieur pour que ces citoyens soient protégés et que la campagne agricole se poursuive sans écueil». Dans la même veine, M. Sall assure que l’Etat prendra les mesures pour que «la Sonacos et les autres huileries qui souhaitent se doter de produits arachidiers puissent le faire». D’après lui, «ce n’est pas par des agressions, de l’intimidation qu’on va perturber la campagne». Selon le président de la République, «les instructions ont été claires sur ce sujet». Ainsi, prévient-il, «le Sénégal est un Etat de droit et on ne saurait laisser les gens faire la justice à la place de la justice, surtout que ces citoyens n’ont fait aucun mal». Au contraire, souligne le chef de l’Etat, «l’année dernière, si ce n’était pas leur présence, la situation aurait été catastrophique pour notre pays».
La campagne de commercialisation de l’arachide est secouée cette année par des attaques. Avant-hier, un montant estimé à 20 millions de francs Cfa aurait été emporté par des individus armés dans l’attaque d’un point de collecte de graines d’arachide appartenant à des opérateurs chinois. Celle-ci est la deuxième depuis le démarrage de la présente campagne. Il y a quelques jours, une autre attaque avait eu lieu dans un autre point de collecte chinois, toujours dans la région de Kao­lack.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here