PARTAGER

A son arrivée à Dol-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine, la candidate frontiste a dû faire face à des slogans antifascistes lancés par des dizaines d’opposants.

Dur lendemain de débat pour la candidate frontiste. Une cinquantaine d’opposants attendaient Marine Le Pen à son arrivée à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), où elle devait visiter une entreprise de transport.
Rapidement, les opposants présents sur place ont crié «dehors, les fachos», ou «vous n’avez rien à faire ici, Ma­dame», tout en lançant des œufs en direction de la candi­date Fn au moment où elle sortait de sa voiture. Protégée par son service d’ordre, Le Pen a immédiatement pénétré dans les locaux de l’entreprise de trans­port Guisnel.

Comme Macron, au Salon de l’agriculture
Cette visite, l’une des dernières visites de terrain de la candidate, à trois jours du second tour de la Présidentielle, dimanche, intervient au lendemain d’un long débat houleux à la télévision, mercredi soir, contre son adversaire, le candidat d’En marche ! Emmanuel Macron. Il avait lui aussi été accueilli par un jet d’œuf au Salon de l’agriculture le 1er mars 2017.
Marine Le Pen est arrivée en quatrième position en Bretagne lors du premier tour de la Présidentielle, le 23 avril, obtenant 15,33 % des suffrages, bien loin de son adversaire du 7 mai qui y a recueilli 29,05 % des voix.
lepoint.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here