PARTAGER

Le Psg a validé son billet pour les huitièmes de finale de la Champions League en battant le Club de Bruges sur le plus petit écart (1-0) au Parc des Princes, ce mardi dans le cadre de la quatrième journée de la phase de poules de la C1.
Les Brugeois auraient pu -et sans doute dû- égaliser sur penalty à la 76ème minute, après une faute de Thiago Silva sur Mbaye Diagne. Le Sénégalais a voulu se faire justice lui-même, alors que Philippe Clément désignait Hans Vanaken, son capitaine, comme tireur, rapporte RTBF, visitée par wiwsport.
Vanaken tente de le raisonner, l’entraîneur Philippe Clément hurle ses consignes sur le bord du terrain, mais le joueur sénégalais n’écoute personne. Le médian belge est désemparé, il jette l’éponge et part enrager dans son coin, hésitant visiblement à se séparer de son brassard de capitaine. Mais le Diable Rouge n’a pas insisté et a laissé faire Diagne, dont la frappe molle et mal placée a été facilement captée par Keylor Navas.
Hans Vanaken aurait-il dû se montrer plus insistant ? Peut-être, estime Marc Degryse. «Mais la situation aurait pu être plus embarrassante encore», tempère-t-il. «C’est juste dingue de voir Diagne s’emparer du ballon alors que Vanaken est le tireur désigné.»

Mbaye Diagne s’excuse : «J’ai fait une grosse erreur»
Ce penalty loupé, alors qu’il devait être tiré par le spécialiste de l’exercice Hans Vanaken, restera longtemps en travers de la gorge des joueurs et supporters brugeois. L’attaquant sénégalais a reconnu son erreur sur Instagram. «J’avais absolument tort. Je voulais seulement aider l’équipe, mais j’ai fait une grosse erreur. C’est pourquoi je tiens tout d’abord à présenter mes excuses auprès de l’entraîneur, du capitaine, de tous mes autres coéquipiers et bien sûr aussi auprès de tous les supporters. Je ferai tout pour vous rendre ce que vous méritez. Je suis désolé, famille du Club de Bruges», écrit-il. Faute avouée, à moitié pardonnée ?
Après le match, Philippe Clément a expliqué que l’incident se réglera dans l’intimité du vestiaire, sans fracasser son joueur en public. «C’est Hans (Vanaken) qui doit tirer le penalty. Cela n’a pas été le cas, et on l’a raté. J’étais en colère sur ce moment. C’était un choix individuel, je n’aime pas ça, mais ça doit se régler dans le vestiaire», a-t-il pesté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here