PARTAGER

L’opposant congolais Moïse Katumbi a annoncé jeudi son intention de rentrer à Kinshasa avec la dépouille de l’opposant historique Etienne Tshisekedi. «Je vais rentrer avec la dépouille à Kinshasa», a-t-il déclaré à son arrivée à la basilique de Koekelberg pour participer à un requiem en mémoire de M. Tshisekedi.
Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, Moïse Katumbi a été condamné par contumace à trois ans de prison dans une affaire de spoliation d’immeuble. Il est sous la menace d’un procès pour recrutement de mercenaires, ce qui le rend en principe inéligible.
Il risque l’emprisonnement à son retour en République Démocratique du Congo. Katumbi a cofondé avec Etienne Tshisekedi le Rassemblement de l’opposition.
Les partisans de M. Tshisekedi exigent la nomination d’un nouveau Premier ministre issu des rangs du Rassemblement avant l’organisation de ses funérailles.
Selon les partisans du défunt chef de l’opposition, le Président Kabila doit nommer ce nouveau Premier ministre comme le stipule l’accord obtenu après plusieurs semaines de dialogue sous l’égide de la Conférence épiscopale des évêques du Congo (Cenco).
Tshisekedi est mort à Bruxelles le mercredi 1er février à 84 ans, huit jours après avoir été transporté du Congo, alors que la coalition du «Rassemblement» de l’opposition, créée en juin autour de sa figure tutélaire, négociait avec le pouvoir la mise en œuvre d’une période de transition politique jusqu’à l’élection d’un successeur à M. Kabila.
bbc-afrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here