PARTAGER

Le budget 2020 du ministère des Finances et du budget est arrêté à 218 milliards 546 millions 862 mille 298 francs Cfa. Les autorités d’engagement s’élèvent à plus de 107 milliards de francs Cfa. Il est réparti entre différents programmes, notamment l’élaboration des lois de finances et suivi de l’exécution des dépenses, la gestion comptable et financière de l’Etat et des autres organismes publics, la gestion de la fiscalité intérieure et du foncier, la gestion des ressources douanières et protection de l’économie, la gestion du secteur financier et la gestion du Fonds national de retraite (Fnr).
Lors du vote de son budget, Abdoulaye Daouda Diallo a affirmé que le déficit budgétaire de 3% est là, mais fondamentalement l’économie du pays «se porte très bien». S’agissant de la dette, M. Diallo assure qu’elle «est vertueuse…». A l’en croire, si le Sénégal a été choisi pour abriter une conférence réunissant le Fmi, la Banque mondiale, l’Onu, entre autres, c’est parce que le pays est respecté dans sa manière de gérer sa dette publique.
En travaux de commission, les députés se sont dit surpris du montant des 307 milliards de francs Cfa qui a été évoqué par le président de la République Macky Sall, relativement à l’achat des véhicules de l’Administration. Ainsi, ils ont jugé ce montant «exorbitant» et ont, à cet effet, demandé des éléments d’explication. Dans le rapport de ladite commission, le ministre des Finances et du budget a expliqué qu’il ressort des statistiques que le montant décaissé pour les dépenses de véhicule de 2012 à 2018 s’élève à 119 milliards de francs Cfa. Pour l’année 2019, il est estimé à 3 milliards 490 millions de francs Cfa. Quant aux prévisions de 2020, c’est un montant de 6 milliards 600 millions de francs Cfa qui est affecté à l’achat des véhicules dont seulement 1 milliard pour la Direction du matériel et du transit administratif (Dmta).
A propos du plaidoyer en faveur de la douane, le ministre a informé qu’il a mis en place un plan stratégique assorti d’un contrat de performance, afin d’équiper toutes les structures douanières se trouvant à l’intérieur du pays ainsi que celles situées au niveau des axes frontaliers pour une meilleure surveillance de nos frontières. Il a aussi fait noter que dans ce présent projet de budget, un montant de 24 milliards 800 millions de francs Cfa a été affecté à la douane.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here