PARTAGER

Que dire ? Le scrutin est déjà polémique avec cette profusion de listes. Et elles montrent surtout l’attrait de la politique qui est un ascenseur social et un paravent contre le chômage et la précarité. Ce mercredi, l’Assemblée va entrer dans la danse, en offrant une parade aux électeurs qui ne seront plus obligés de ramasser autant de bulletins le 30 juillet. Mais la médaille a un revers : Certains sauront leur niveau réel avant le même dépouillement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here