PARTAGER

Onze militaires ont été tués dans une attaque à Nassoumbou, dans le nord du Burkina Faso, vendredi matin, selon l’Afp. Une source sécuritaire jointe par Jeune Afrique évoque quant à elle un bilan de 12 morts.
D’après un communiqué de l’Armée, l’attaque a eu lieu vendredi 16 décembre aux environs de 5 heures du matin. «Une quarantaine d’individus non encore identifiés, lourdement armés, ont attaqué le poste militaire de Nassoumbou, localité située à 45 km au Nord de Djibo et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne», précise le texte qui ajoute que des renforts ont été envoyés sur place.
Selon une source sécuritaire qui a requis l’anonymat, jointe par Jeune Afrique, le bilan provisoire fait état de douze soldats burkinabè tués dans l’affrontement et de matériels incendiés. «Pour le moment, nous n’avons aucune idée sur l’identité des assaillants», a dit cette source. L’Afp évoque quant à elle un bilan de 11 morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here