PARTAGER

Dans son ordonnance de règlement rendue le 24 juillet dans l’enquête sur le coup d’Etat raté du général Gilbert Diendéré de mi-septembre 2015, le juge d’instruction a estimé que l’actuel président du Congrès pour la démocratie et le progrès (Cdp), Eddie Komboïgo, qui avait été inculpé puis écroué pour son implication présumée, était «exempt de tout reproche», a appris Jeune Afrique. Une décision sans surprise, a fait savoir l’ancien parti présidentiel qui nie toute responsabilité dans le coup de force.
jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here