PARTAGER

Après deux tests qui ont suivi son état supposé positif, le patient zéro du village de Paris Dièye, commune de Tassette, l’octogénaire C.A.N, fait effectivement partie des 43 guéris et libérés comme l’a annoncé le communiqué du ministère de la Santé et de l’action sociale du lundi 4 mai 2020.

C’est un test négatif pour Paris Dièye, un village de la commune de Tassette, département de Thiès, tristement célèbre à cause du Covid-19. En effet, C.A.N, vieux de 85 ans et déclaré positif au virus du Covid-19 le mercredi 29 avril 2020, n’était pas finalement infecté. Mieux, tous ses 4 contacts directs ont été testés négatifs et libérés. Il s’agit des personnes avec qui ils avaient partagé le véhicule en provenance de Touba. Ses autres contacts du village au nombre de 25, confinés dans un hôtel à Thiès, ont également subi leurs premiers tests qui sont négatifs. Mais un autre prélèvement sera effectué sur elles à la fin des 14 jours de confinement avant qu’ils ne soient libérés. Un «cas douteux» qui soulage toute une communauté tétanisée par la peur depuis l’annonce du cas zéro dans leur village.
Pour l’heure, les autorités administratives de l’arrondissement de Notto Diobass misent sur la sensibilisation pour barrer la route à la stigmatisation du village de Paris Dièye.
A rappeler que le vieux de 85 ans, qui réside à Paris Dièye, avait été déclaré positif et qu’il avait chopé le virus à Touba. Il était parti dans la ville religieuse dans le cadre de la célébration du Magal de kazou rajab, mais avec l’Etat d’urgence et l’interdiction du transport inter-régional, il lui était impossible de trouver le moyen de transport lui permettant de retourner chez lui à Paris Dièye. C’est ainsi qu’il est resté coincé dans la cité religieuse, guettant la moindre occasion lui permettant de rentrer. Ainsi, une occasion s’était présentée à lui avec le décès de M. Fall du village de Mbane, non loin de Tassette, des suites d’une longue maladie. Le défunt devait être inhumé à Touba. C. A. N a réussi ensuite à prendre contact avec les trois personnes chargées de convoyer le corps à Touba. C’est ainsi qu’il a pris ledit véhicule pour rallier Mbane où vit d’ailleurs sa fille, avant de rejoindre tranquillement sa famille à Paris Dièye, non loin de là. C’est quelques jours après qu’il est tombé malade, avant d’être consulté au poste de santé de Tassette où il a d’ailleurs passé la nuit. Et puisqu’il commençait à présenter des signes correspondant à ceux du coronavirus, la procédure d’usage lui a été appliquée et c’est ainsi qu’il a subi aussitôt des prélèvements le lendemain qui ont été testés dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 avril 2020 et ils sont revenus positifs. Le malade a été aussitôt évacué au centre de traitement de Fann. Après plusieurs investigations faites par les autorités sanitaires dans le village, plusieurs familles de Paris Dièye, des contacts de ce cas communautaire ont été déménagés dans des hôtels à Thiès pour les besoins de la mise en quarantaine. C’est un car Ndiaga Ndiaye qui avait d’ailleurs assuré le transport le jeudi 30 avril vers 13h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here