PARTAGER

Il y a quelques jours, il avait la fièvre. Sous son masque hier, Abdoulaye Diouf Sarr est apparu en meilleure forme pour annoncer que la maladie est maitrisée. Chef du bataillon des soignants, il a publié un bulletin de santé, qui donne une autre idée de la progression de la maladie, qui serait confinée à un niveau stable. On n’ose pas croire qu’il s’agit d’une manière très habile de remettre le thermomètre de la tension à son niveau normal en l’enrobant dans un «kit» de mesures pour calmer les ardeurs des manifestants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here