PARTAGER

A Dakar, chaque m2 est convoité par des spéculateurs privés ou publics. Sur la Vdn 3, les appétits grandissent le long du littoral qui voit ses filaos, qui le protégeaient, être tordus à cause d’une urbanisation sauvage en cours dans la capitale sénégalaise. Ici, il s’agit d’une agression environnementale qui va exposer Guédiawaye et Malika à une disparition rapide à cause de l’avancée de la mer. Que faire ? Arrêter la pression foncière pour le bien de tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here