PARTAGER

Des scientifiques ou experts cherchent à trouver la cause de la maladie mystérieuse de Thiaroye, des autorités politiques n’optent pas pour la réserve. Celle-ci, mises à part les assurances à donner aux populations, reste la posture la mieux indiquée. A quoi bon de se précipiter ? On s’est toujours plaint de la cacophonie dans la communication gouvernementale, elle refait surface. Avec deux ministres, qui ne parlent pas le même langage et ne détiennent aucune réponse pouvant édifier leurs concitoyens. Diouf Sarr et AKS se sont marché dessus hier sur le quai, sans pêcher la cause de l’affection touchant les pêcheurs. Pendant ce temps, les experts en hommes de l’art continuent sereinement leurs investigations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here