PARTAGER

La 28ème édition de la cérémonie de récompense des meilleurs footballeurs africains, Caf awards, aura lieu le 7 janvier prochain à Hurghada, en Egypte. Alors que le Sénégalais Sadio Mané, l’Egyptien Mohamed Salah et l’Algérien Ryad Mahrez sont les trois finalistes de 2019, retour sur l’histoire de la récompense individuelle la plus convoitée par les footballeurs africains.

C’est en 1992 que le tout premier Ballon d’or africain a été décerné par la Confédération africaine de football (Caf). Il avait été attribué à la légende de l’époque, Abédi Pelé. Depuis, 18 joueurs ont été sacrés «meilleur footballeur» de l’année dont certains à plusieurs reprises. Le dernier en date, Mohamed Salah, a soulevé le prestigieux trophée les deux dernières années, en 2017 et 2018. L’Egyptien se retrouve encore dans la course cette année aux côtés de son compère de l’attaque de Liverpool, Sadio Mané, grand favori, et de l’Algérien Ryad Mahrez, couronné lui en 2016. Le Sénégalais est le seul de ce trio à n’avoir jamais remporté le Caf awards.
Mais un Sénégalais l’avait déjà été. El Hadj Diouf est dans le cercle fermé des joueurs ayant remporté le Bo africain à deux reprises en 2001 et 2002. La légende ivoirienne, Didier Drogba, a lui aussi réalisé cette prouesse en 2006 et 2009. Plus loin encore, c’est le longiligne attaquant nigérian, Nwankwo Kanu, qui a été le premier a réalisé un doublé : en 1996 et 1999.
Viennent ensuite ceux qui l’ont remporté à quatre reprises. L’icône camerounaise, Samuel Eto’o, qui s’est adjugé le trophée les années 2003, 2004, 2005 et 2010 et l’Eléphant, Yaya Touré qui entre 2011 et 2014 a régné sans partage sur le football continental en étant sur la plus haute marche du podium quatre années d’affilée.
Au rang des pays les plus titrés, on retrouve en premier la Côte d’Ivoire qui compte le plus de victoires, six au total, Yaya Touré (quatre) et Didier Drogba (deux), suivie du Nigeria avec cinq titres, deux pour Kanu, un pour Emmanuel Amunike, Rashidi Yekini et Victor Ikpeba. Les quatre victoires de Samuel Eto’o, ajoutées à celle de Patrick Mboma, donnent également au Cameroun cinq titres.
La cérémonie prévue le 7 janvier prochain verra le sacre d’un 19ème joueur. Sauf surprise, le trophée tend les mains au Sénégalais Sadio Mané, auteur d’une saison exceptionnelle avec son club Liverpool, mais aussi avec sa sélection nationale, finaliste de la dernière Can en Egypte.
Afriquinfos

Cérémonie : Samuel Eto’o à la présentation
Le 7 janvier prochain, la Caf décernera les Caf awards à Hurghada, station balnéaire égyptienne qui jouxte la Mer Rouge. Sans surprise, pour le titre suprême de Ballon d’or africain 2019, on retrouve Mohamed Salah, Sadio Mané et Riyad Mahrez. La cérémonie en elle-même sera présentée par la star mondiale Samuel Eto’o. A la retraite depuis le 7 septembre 2019, Eto’o est sur tous les fronts. Il est conseillé du président de la Caf, il a accompagné le président de la Fifa lors de sa tournée africaine. Le 22 décembre, il a organisé un grand show à Douala (plus de 50 artistes) pour lancer sa société de pari sportif. Pour mieux gérer ses affaires, le quadruple Ballon d’or africain va suivre une formation spécialisée dans la prestigieuse université de Harvard, aux Etats-Unis. Après le jeune retraité Didier Drogba (qui a co-présenté la cérémonie du Ballon d’or France Football), c’est autour du jeune retraité Samuel Eto’o de se prêter à l’exercice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here