PARTAGER

La Confédération africaine de football (Caf) va se pencher, lors de la réunion de son Comité exécutif prévue ce mardi, sur l’avenir de ses compétitions, notamment sa compétition phare, le Coupe d’Afrique des Nations 2021.

Les discussions, menées par le président de la Confédération africaine de football (Caf) Ahmad Ahmad, porteront notamment sur la suite des phases qualificatives du tournoi final de la Coupe d’Afrique des Nations à 24 pays, qui doit se tenir du 9 janvier au 6 février 2021 au Cameroun. «Nous espérons sincèrement que la Coupe d’Afrique des Nations se tiendra comme prévu en janvier et février prochains», a espéré le secrétaire général de la Caf, Abdelmounaim Bah. Or les qualifications pour la Can n’ont pas pu aller à leur terme, et une option envisagée serait de les achever en octobre et novembre.
A cause de la pandémie du Covid-19, l’instance dirigeante du football africain a été obligée de déprogrammer les 3ème et 4ème journées des éliminatoires de la Can du mois de mars. En sus de ces matchs, la phase du Chan (Championnat d’Afrique des Nations) prévue en avril dernier au Cameroun avait aussi été déprogrammée. Cette compétition met aux prises les 16 sélections composées de joueurs évoluant dans leur championnat.
La Caf va se pencher au cours de cette même rencontre par visioconférence sur «la suite des compétitions interclubs 2020», «le football féminin, la Can et la création d’une Ligue des champions», les tournois zonaux de qualification aux Can des moins de 17 et moins de 20 ans.
La prochaine Can de beach soccer et les représentants africains à la Coupe du monde de la discipline seront également au menu des échanges.
La rencontre du Comité exécutif sera suivie d’une conférence de presse, informe l’instance dirigeante du football africain. Notons que les pays africains ont souffert à des degrés divers de la pandémie de coronavirus. L’Afrique du Sud est le berceau de la pandémie sur le continent africain où le nombre de nouveaux cas flambe. Le pays comptait 131 mille 800 cas recensés jusqu’à dimanche 28 juin et 2 340 morts.
A l’exception du Burundi, tous les pays africains ont interrompu en mars leurs compétitions, de même que la plupart des pays de la planète.
Source : presse marocaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here