PARTAGER

Samuel Eto’o Fils reste toujours admiratif de son ex-coéquipier du Fc Barcelone, Yaya Touré. Conseiller du président de la Caf, la légende camerounaise a ouvertement affiché son désir de voir l’ex-capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire célébré pour son immense carrière de footballeur.
Interrogé sur Canal+ Sport, Samuel Eto’o a déclaré que Yaya Touré n’a pas été reconnu à juste titre. Selon lui, le champion d’Afrique 2015 avec les Eléphants de Côte d’Ivoire, méritait d’être élu meilleur joueur de Premier League à deux ou trois reprises.
Le recordman de buts marqués en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) estime que l’ex-milieu de Man­chester City méritait aussi de remporter le Ballon d’Or France Football au moins une fois.
«Je vais suggérer au président de la Caf de trouver un moyen pour célébrer Yaya Touré. Il a écrit l’une des plus belles histoires du football africain. J’espère qu’il prendra la bonne décision et qu’il continuera à nous faire plaisir», a déclaré Samuel Eto’o au micro de Philippe Doucet de Canal+.

«Qu’il arrête sa carrière comme ça ? Non, ce n’est pas possible !»
«Qu’il arrête sa carrière comme ça ? Non, ce n’est pas possible ! Il rend tout ce qu’il touche facile. Il n’a pas été reconnu à sa juste valeur. Il aurait pu être pendant 2 ou 3 ans meilleur joueur d’Angleterre voire même gagner un Ballon d’Or européen. Mais cela n’a pas été le cas et cela n’a rien changé à son immense talent», a ajouté la légende des Lions Indomp­tables du Cameroun.
Yaya Touré a repoussé la retraite ! C’est clairement le genre de joueur pour qui l’âge n’est qu’un chiffre. Après son départ de Manchester City, Yaya Touré a fait un bref retour à Olympiakos avant de s’exiler en Chine depuis peu. Son parcours a été salué par beaucoup d’observateurs. Samuel Eto’o qui l’a connu au Fc Barcelone en voulant lui rendre un hommage le jour de son départ de Man City, a suggéré l’idée à la Caf.
Samuel Eto’o qui a pris depuis quelques mois sa retraite veut donc voir Yaya Touré toujours heureux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here