PARTAGER

La Caf a suspendu l’arbitre algérien, Mehdi Abid Charef, suite à ses décisions controversées lors de la finale aller de la Ligue des Champions africaine entre Al Ahly et Espérance de Tunis (3-1), vendredi dernier.

La Confédération Africaine de Football a décidé de suspendre l’arbitre algérien Mehdi Abid Charef à la suite de sa prestation en finale aller de la Ligue des Champions africaine 2018. L’arbitrage de Charef a suscité la colère de l’Espérance Sportive de Tunis, ce qui a incité la Fédération tunisienne de football à intervenir auprès de la Confédération africaine pour demander sa suspension. Charef a sifflé deux penalties douteux en faveur d’Al Ahly, et fermé les yeux sur l’agression commise par l’attaquant d’Al Ahly, Walid Azaro, contre un défenseur de l’Est, alors qu’il aurait dû être expulsé. L’Algérien sera également privé de Coupe du monde des Clubs 2018 à cause de cette suspension. Cette décision devrait priver l’arbitre assistant tunisien, Anouar Hamila, d’être présent dans cette compétition car il faisait partie du trio africain appelé à arbitrer aux Emirats Arabes Unis.

2 joueurs suspendus
En plus de la défaite, l’Espérance Tunis est repartie d’Egypte avec deux autres mauvaises nouvelles. En effet, titulaires lors de cette rencontre, le défenseur central, Chamseddine Dhaouadi, et le milieu de terrain, Franck Kom, ont écopé d’un carton jaune et ils seront tous deux suspendus pour la manche retour en raison d’un cumul de cartons. Des décisions arbitrales qui ont provoqué la colère de l’entraîneur de l’Est, Mouine Chaabani.

Al Ahly attendu demain à Tunis
A noter que l’équipe de Al Ahly est attendue demain à Tunis pour la finale retour, prévue vendredi au stade Olympique de Radès. Le président du club, Mohamed Youssef, a indiqué que les Diables Rouges effectueront leur première séance d’entraînement à Tunis dans la soirée, soulignant que les entraînements se dérouleront à huis clos sur un terrain qui sera convenu avec les organisateurs sans la présence du public ni des médias afin de permettre aux joueurs une plus grande concentration pour ce rendez décisif. «Nous avons contacté il y a quelques heures notre hôtel de résidence à Tunis pour l’informer qu’aucune personne, excepté les membres de la délégation d’Al Ahly, ne sera autorisée à accéder à l’hôtel pour ne pas perturber les joueurs car ce match sera très difficile et nécessite une concentration particulière», a-t-il souligné.
Avec Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here