PARTAGER

Le président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad, a expliqué le choix porté sur la Somalie pour sa première visite officielle, lundi et mardi, de son mandat entamé il y a à peine un mois, par le fait que «la Somalie est un pays qui mérite une grande attention». «Certaines personnes ont demandé pourquoi j’ai choisi la Somalie pour être ma première destination. Maintenant, je peux leur dire que c’est parce que la Somalie est un pays africain qui mérite notre attention», a soutenu le patron du football continental devant la presse, au terme de son séjour, rapporte le site officiel de la Caf. «Nous devons travailler ensemble pour développer le football africain et toucher à d‘autres aspects pour la Somalie», a-t-il ajouté. «Le football est un outil d’unité et de solidarité, et nous nous investirons dans ce rôle à l’avenir», a-t-il poursuivi.
Confronté à des crises armées à répétition depuis plus de trente ans, situation exacerbée par les exactions des insurgés islamistes shebab, ce pays de la Corne de l’Afrique se caractérise par son instabilité. Même si la situation sécuritaire s’est améliorée ces dernières années, elle reste précaire au point qu’aucune rencontre de football ne s’y est plus jouée depuis 26 ans.
Au cours de son séjour de deux jours, le président de la Caf a visité des infrastructures sportives de la capitale, Mogadiscio, notamment le stade du Centre technique de l’Université de Mogadiscio, le stade de Banadir et le stade de Mogadiscio. A l’occasion, il s’est engagé à discuter avec l’Union Africaine (Ua), la Caf et la Fifa pour voire «des voies et moyens pour restaurer le stade de Mogadiscio et développer des infrastructures de football en Somalie». Ahmad a été reçu par les hautes autorités du pays, notamment le président de la République.
Apa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here