PARTAGER

Wadie Jary, le président de la Fédération tunisienne de football (Ftf), envisage d’être candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (Caf), si Ahmad Ahmad ne tente pas de se succéder à lui-même, a appris l’Aps auprès du service de la communication de l’instance de régulation du football tunisien.

«D’après une interview donnée récemment sur une chaîne de télévision qatarie, qui diffuse des matchs du championnat et de la Coupe de Tunisie, oui il est candidat au cas où le président Ahmad ne va pas se présenter», a déclaré Kais Reguez, le chef du département des médias et de la communication de la Ftf. «Il va déposer sa candidature après avoir coordonné avec certains présidents de fédération du continent africain», a-t-il ajouté.
Kais Reguez affirme que son patron, Wadie Jary, a décidé de faire valoir son expérience à la présidence de la Fédération tunisienne de football, qu’il dirige depuis 2012, et à la tête d’un club, en plus de ses relations avec plusieurs de ses homologues du continent. «Il sent qu’il peut donner son apport au football africain», a ajouté le responsable des médias et de la communication à la Ftf. Inter­rogé sur la candidature annoncée de son compatriote Tarek Bouchmaoui à la présidence de la Caf, Kais Reguez indique que ce dernier ne s’est pas officiellement manifesté. «Quel que soit le candidat tunisien, il se présentera après coordination entre toutes les parties concernées», a-t-il dit au sujet de la candidature annoncée dans les médias de l’ancien arbitre international tunisien Tarek Bouch­maoui.
Le bihebdomadaire marocain de langue arabe Al Mountakhab a publié une liste comprenant les noms de plusieurs personnalités du football africain, qu’il considère comme de potentiels candidats à la présidence de la Caf. Augustin Senghor, président de la Fédé­ration sénégalaise de football et membre du Comité exécutif de la Caf, le Congolais Constant Omari, vice-président de la Caf, et le président de la Fédération mauritanienne de football, Ahmed Yahya, pourraient faire acte de candidature, selon le journal marocain. Il ajoute à sa liste les noms de Jacques Anouma, ancien président de la Fédération ivoirienne de football, de l’Egyptien Hani Abu Rida, membre du conseil de la Fifa, et de l’ancien arbitre tunisien Tarek Bouchmaoui. M. Senghor a récemment déclaré qu’il n’envisageait pas d’être candidat, et des proches du président de la Fédération mauritanienne de football ont parlé d’«intox» lorsque la candidature de leur patron a été évoquée. L’élection du président de la Caf aura lieu en 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here