PARTAGER

A l’issue de l’appel d’offres lancé par la Caf, l’Union africaine de radiodiffusion (Uar) s’est vu adjuger les droits de retransmission des Can 2019 et 2021. Une première pour cette structure qui regroupe une quarantaine de membres.

L’Union africaine de radiodiffusion (Uar) a obtenu les droits de retransmission des Can 2019 et 2021, à l’issue d’un appel d’offres lancé par la Confédération africaine de football (Caf). L’information est du Directeur général de l’Union, le Came­rounais Grégoire Ndjaka, dont le siège est basé à Dakar.
Une première pour l’Uar qui regroupe près de quarante membres et qui vient de tenir sa 12e Assemblée générale à Marra­kech, au Maroc du 25 au 30 mars dernier. Une Assemblée marquée par la réélection pour les quatre prochaines années de son Directeur général.
«C’est un moment inédit, un moment fort puisque c’est la première fois que nous gagnons un tel appel d’offres. Nous l’avons gagné devant des mastodontes comme Infront, Lc2 et autres», nous a confié M. Ndjaka. Avant d’ajouter : «Nous avons pu nous placer au premier plan par la qualité du travail que l’Uar a fait, et surtout par le soutien des Directeurs généraux des chaînes de télévision membres de l’Union. Ce qui veut dire que lorsque nous sommes solidaires, on peut toujours atteindre les objectifs que nous nous fixons. Et je profite de l’occasion pour remercier l’ensemble des Directeurs régionaux qui nous ont fait confiance pour négocier à leur place. Aujour­d’hui, le résultat est là.»
Une grosse responsabilité que le Directeur général entend conduire avec son équipe et tous les membres de la meilleure des manières afin de permettre aux détenteurs des droits l’opportunité de vivre pleinement ce grand rendez-vous africain, prévu du 21 juin au 19 juillet prochain, en Egypte.

«Voir les 40 pays membres diffuser la Can»
A deux mois de l’une des plus prestigieuses compétitions africaines, le Dg de l’Uar entend accélérer la cadence afin d’honorer les engagements pris auprès de l’instance africaine. «Le combat qui reste maintenant, c’est celui de distribuer ces droits et surtout d’honorer nos engagements vis-à-vis de la Caf parce que nous avons pris des engagements forts. Nous allons prendre des dispositions urgentes pour y faire face», promet M. Ndjaka. Avec pour ambition de «voir les 40 pays membres diffuser la Can», le Dg de l’Uar de préciser qu’«il n’y aura pas d’augmentation des droits».
A noter que la commercialisation des droits est entamée depuis hier. Du coup, les membres ont jusqu’à un mois avant le début de la compétition pour acquérir les droits de retransmission des Can 2019 et 2021.
Le Directeur de l’Uar informe qu’«à la première quinzaine du mois de mai, nous comptons organiser un séminaire pour les anglophones et un autre pour les francophones pour leur donner l’opportunité de bien comprendre le dispositif, surtout en matière de publicité. On s’est rendu compte que les gens se censurent là où ils ne devraient pas».
Au nom de tous les radiodiffuseurs, le directeur de l’Union a tenu à adresser ses remerciements au président de la Caf, Ahmad Ahmad, qui, selon lui, «a démontré qu’il est un vrai Africain, qu’il connaît les problématiques africaines et qu’il est disponible pour soutenir l’Afrique. Il a pesé de son poids pour que justice soit rendue parce que nous avions la meilleure offre».
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here