PARTAGER

Les élections législatives, qui avaient été prévues de se tenir en décembre de cette année, viennent d’être repoussées officiellement, «au plus tard en mars 2021». Alors que le pays ne connaît aucune situation d’urgence, on se permet de bousculer le calendrier électoral à la guise des dirigeants. Avec cela, quelle leçon pourrait-on donner à… Alpha Condé, par exemple ? Le pays a plus tendance à ressembler au Gondwana de Mamane, dans ce cas-ci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here