PARTAGER

Il ne suffit plus de
s’enfermer dans son bureau, de rouler dans une belle bagnole et prédire la victoire de Macky en 2019.
Dans ce monde actuel, tout est communication, tout est action. Après avoir perdu toutes les élections, l’opposition se mobilise et opte pour la stratégie de dénonciation, de calomnie et de délation pour faire très mal. Les opposants envahissent les médias pour nuire au su, au vu et à l’ouïe de tout le monde. Ils détruisent et salissent nos réalisations en tentant de nous mettre à mal avec le Peuple, car nous sommes presque aphones. Si nous avons la paresse et l’incompétence de dire aux populations qui nous sommes en action, ce qu’on a réellement réalisé, d’autres plus bavards et plus osés diront de nous ce qu’ils veulent, surtout par mépris et avec aisance.
Ce n’est pas le pouvoir qui les dérange, ce n’est pas élire un nouveau Président qui les préoccupe, mais c’est tenter de détruire la personne de Macky. Jalousie quand tu nous tiens ! Ils oublient que le pouvoir est une œuvre divine et ont du mal jusqu’à présent à le digérer. Parfois même, en lisant entre les lignes et en suivant leur regard, l’on se dit que la bataille est transférée ailleurs. Sinon, comment des vautours du Pds, de Rewmi, du Pastef et des lycaons de mouvements de l’opposition peuvent-ils nous traiter de la sorte ? Un ancien Premier ministre, sorti avec zéro député, grand traitre, peut-il nous tympaniser par des déclarations de haine ? Si le coordinateur du Pds accuse le pouvoir de détenir un document de blanchiment de Karim par la Banque mondiale, c’est hallucinant si l’on sait le rôle qu’a joué Madické dans cette affaire. Partout dans les médias et à toute occasion, ils attaquent la personne du Président et essaient de mouiller le pouvoir en salissant nos réalisations. Ils font de grands bruits et nous traitent de menteurs, d’incompétents, causant dans la conscience des populations des effets qui risquent de nous surprendre demain.

2019, c’est demain
Sortez de vos bureaux pour défendre le bilan reluisant du Président, très facilement défendable en ville et surtout dans le monde rural, car rester dans les bureaux et prédire la victoire est une erreur qui peut coûter cher ! N’attendez pas toujours les sorties de Macky pour l’accompagner par des pancartes, des tee-shirts et des casquettes, rien que pour camoufler les incapacités ! A chaque sortie, la bataille des supports de communication fait plus de dégâts que de bienfaits. Ouvrez vos portables et respectez les engagements, les rendez-vous, les promesses, car le soupir d’un militant s’entend très longuement ! Aider Macky, ce n’est pas mentir au Peuple. Vous avez peur des débats, vous communiquez mal et rarement. Le terrain médiatique est envahi par les opposants qui essaient de déconstruire et d’endormir le Peuple. Ils ne sont pas nombreux, les défenseurs du pouvoir. Elles sont nombreuses, les attaques internes et du dehors. Le Président est fatigué de communiquer à votre place. Les alliés sont les plus inertes.
Chaque événement, chaque semaine par le Conseil des ministres, chaque mois par la levée des couleurs, chaque sortie, le Président communique, mais on dirait que les haut-parleurs peinent à rediffuser les informations. L’Apr est presque aphone, si ce n’est deux corbeaux seulement qui jacassent et survolent la nuit la forêt des chauves-souris… Avant le décret, les bruits de contestation tonnent et résonnent, mais une fois dedans, c’est la course aux avantages et aux rattrapages. Ceux qui ont reçu la confiance de Macky ne mouillent pas assez le maillot pour le défendre. Pourtant, à un an de la Présidentielle, le bilan est facilement défendable si chacun de son côté descendait sur le terrain pour parler aux populations. Celui qui a fait tant de réalisations par le Puma, le Pudc et par d’autres projets, programmes en infrastructures, et surtout dans le social ne mérite pas d’avoir des camarades aussi aphones que nasillards. Toutes les réalisations du Président sont visibles et n’est aveugle que celui qui refuse de croire et de voir. Si chacun de son côté avait établi un plan de communication dans le domaine où il exerce, rendant visible ses réalisations, l’opposition n’allait pas nous tympaniser.
2019, c’est demain. Sortez dès maintenant pour essayer de refaire vos images, afin que le Peuple renoue avec la confiance pour donner à notre cher et brave Président un second mandat, lui permettant de terminer les chantiers sortis de terre !
Ousmane GUEYE
Responsable de l’Apr à Dondou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here