PARTAGER

Issa Sow invite ses camarades de l’Apr à se plier à la discipline de parti. Surtout en cette période marquée par les investitures. «Tout le monde ne peut pas être député. Ceux qui n’auront pas la chance d’être investis devraient se mettre derrière ceux qui seront choisis par la coalition Benno bokk yaakaar. N’est pas député qui veut parce que c’est une fonction qui appelle des critères», rappelle le responsable de Cambérène qui vit aux Etats-Unis. Appelant à l’unité des militants pour offrir une majorité «confortable» au président de la République et un second mandat, Issa Sow s’en est pris à l’opposition regroupée au sein de Manko taxawu senegaal. «C’est une coalition hétéroclite, contre nature, qui risque de ne pas survivre au-delà des élections législatives. Le bilan de Macky Sall milite en faveur de sa réélection. L’opposition ne peut opposer un argument de poids face à la coalition présidentielle», soutient-il.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here