PARTAGER

C’est la tristesse qui frappe le village de Cambérène. La pluie d’avant-hier, qui s’est abattue dans la banlieue, a créé des dégâts occasionnant la mort d’un homme du nom de Assane Guèye. Au moment où ce jeune s’activait pour dresser des barrières de sacs de sable, un mur s’affaisse sur lui. Il a fallu des heures à la population, qui était à sa recherche sous les eaux, pour découvrir son corps sans vie à 2 heures du matin. Suffisant pour que les populations en masse barrent la route pour 72 Heures.

La mort du jeune Assane Guèye plonge le village de Cambérène dans la consternation. Ce décès résulte des dégâts causés par les eaux de pluie d’hier. Et Seydina Issa Laye Ndiaye, un ami du défunt, n’est pas à court de mots pour expliquer un peu ce qui s’est passé. «C’est difficile, nous avons vécu un drame, dans la nuit du mardi au mercredi, avant la forte pluie. Le drame qui a eu lieu vers 2 heures du matin devrait en être une parfaite illustration. Nous sommes restés dans la rue à dresser des petits ponts de sable jusqu’à 5 heures du matin. L’eau coulait à flots, rien ne pouvait la barrer.» «Tout cela est dû au manque de canalisations. Toutes les eaux des Parcelles Assainies se déversent ici à Cambérène. La route Vdn 3 aussi nous a causé des problèmes. Nous interpellons les autorités à prendre au sérieux le problème des canalisations pour ce qui concerne Cambérène», explique Seydina Issa Laye Ndiaye
Hier, le sous-préfet des Parcelles Assainies, le commissaire de police des Parcelles Assainies et une délégation de la famille religieuse layène de Cambérène ont tenu une rencontre pour se prononcer sur la situation. Le sieur Ouseynou Diagne, notable du quartier, qui a assisté a cette réunion, renseigne qu’il y a eu des discussions sur la galère des populations de la zone. «Depuis 15 ans, on vit ce calvaire. Au cours des discussions, nous avons dit que nous allons recenser les impactés pour un dédommagement. C’est un droit et un devoir de la part de l’Etat. Il y aura ensuite un programme de restructuration du village de Cambérène. Et pour le troisième point, nous allons installer des motopompes au niveau des points bas», annonce M. Diagne.
Une visite au niveau de la localité touchée par les intempéries a permis de constater les dégâts. Des meubles, armoires, lits, fauteuils, éponges, tout était exposé a l’air libre. Des maisons sous les eaux, complètement inondées, et des propriétaires impuissants face à cette situation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here