PARTAGER

Après avoir bloqué les travaux de prolongement de la Vdn pour réclamer le paiement de leur indemnité promise depuis trois ans il y a une semaine, les pêcheurs de Cambérène ont remis ça hier en bloquant encore une fois  les travaux de cette route pour attirer l’attention du Président Macky Sall.

Le mur de l’échangeur du prolongement de la Vdn est devenu «un véritable mur de lamentations» pour les pêcheurs de Cam­bérène. Après avoir bloqué les travaux une première fois avec leurs pirogues pour exiger qu’on leur paye une indemnité promise depuis trois ans par les autorités pour aménager ailleurs afin de poursuivre leurs activités, ces pêcheurs ont encore haussé le ton. Bloquant hier les travaux de prolongement de la Voie de dégagement nord (Vdn)  en faisant échoueer leurs pirogues sur une partie qui doit abriter un mur devant raccorder les deux parties de l’échangeur, ils disent même être prêts à l’affrontement, si on ne règle pas leur situation. «Nous ne bougerons pas d’ici tant qu’on ne nous  paie pas cette indemnité promise. On demande au chef de l’Etat de régler ce problème avant qu’il ne soit trop tard», préviennent-ils.
Menaçant de bloquer toutes les inaugurations des chantiers érigés dans cette localité religieuse, les pêcheurs de Cambérène promettent de sanctionner le régime en 2019 s’ils ne reçoivent pas d’ici là l’indemnité promise par les autorités par rapport au prolongement de la Vdn. «Les pêcheurs pèsent plus lourd que les opposants. Nous faisons 800 personnes. Nous sommes très remontés contre les autorités de ce pays. Nous disposons d’une capacité  de mobilisation pour élire ou  défaire qui l’on veut à Cambérène», soutiennent-ils. «Si le Président Macky Sall veut remporter les élections ici à Cambérène, il n’a qu’à régler notre problème le plus rapidement possible», note-t-il. Estimant que l’érection de cette nouvelle route les prive de l’ espace où ils ont l’habitude de  parquer leurs pirogues et «n‘en pouvant plus des promesses non tenues avec la dernière faite par le préfet de Dakar de régler leur situation d’ici une semaine après nous avoir reçus le jour où nous avons bloqué pour la première fois les travaux du prolongement de la Vdn», ces pêcheurs de «disent prêts à tout pour que ce mur ne puisse être érigé sur l’espace servant à parquer leurs pirogues».

ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here