PARTAGER

Dans une correspondance adressée à la Fifa, Mouelle Kombi affirme que la crise actuelle entre la Fécafoot et la Ligue, n’est pas le fait de l’ingérence de l’Etat. Mais résulte d’une faute de la Fécafoot dans ses rapports avec la Ligue.

Le 8 octobre 2020, Veron Mosengo-Omba, le directeur de la division des associations membres de la Fifa, a écrit au président de la Fecafoot. L’objet de la correspondance : «Ingé­rence potentielle dans les affaires de la Fecafoot.»
En résumé, l’auteur de la correspondance accuse le ministre des Sports d’avoir mis sur pied un groupe de travail chargé du suivi de l’exécution de la sentence rendue le 14 septembre 2020 par le Tribunal arbitral du sport (Tas). Veron Mosengo-Omba, qui s’appuie sur certaines sources, pense que ce groupe de travail remettrait potentiellement en cause la décision de l’As­semblée générale de la Fecafoot du 25 septembre 2020. Par conséquent, le gouvernement camerounais expose le pays à une suspension (voir notre édition d’hier).
Après avoir reçu de la Féca­foot, copie du courriel de la Fifa, le ministre des Sports a instantanément réagi. Le Professeur Narcisse Mouelle Kombi rejette cette accusation, tout en niant une quelconque ingérence dans «la gestion en toute indépendance des affaires internes à la Fécafoot».

Le ministre des Sports se dédouane
Cependant, il explique que c’est par souci d’apaisement et dans le but de la restauration de la Ligue dans ses droits que le gouvernement a offert sa médiation dans la crise entre la Ligue de football professionnel du Cameroun et la Fécafoot. «Vous voudrez par ailleurs signifier à vos interlocuteurs de la Fifa que la crise actuelle entre la Fecafoot et la Ligue, n’est pas le fait de l’ingérence de l’Etat mais résulte d’une faute de la Fécafoot dans ses rapports avec la Ligue. Faute qui a été sanctionnée par la sentence du Tas dans laquelle la responsabilité de l’Etat n’est aucunement engagée», a répondu le ministre dans sa lettre.
L’affaire, qui créé un malaise, concerne la suspension de la Ligue Pro par la Fecafoot. Le Tas a annulé cette suspension et a réhabilité la Ligue dans ses fonctions. En créant le groupe de travail, la Fifa craint qu’il ne soit là pour donner des directives à la Fécafoot. Ce qui lui ferait perdre son indépendance.
Avec actucameroun.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here