PARTAGER

C’est une bonne nouvelle pour les Lions Indomptables du Mondial de football 1990. Paul Biya vient, en effet, d’annoncer un geste fort à l’endroit de ces joueurs. «Le Président Paul Biya va décider de l’octroi de 22 logements aux 22 héros du Mondial 90 en guise de reconnaissance de la Nation», a déclaré Boney Phillipe, ce jeudi 6 août 2020, dans son programme Olympia Sports, diffusé sur les antennes d’Amplitude FM, une radio privée de Yaoundé.

Tataw est mort chez lui dans l’anonymat
L’on n’en sait pas plus sur les contours de ce geste présidentiel. Toujours est-il que l’annonce survient moins d’une semaine après la mort de Stephen Tataw, le capitaine de l’équipe des Lions Indomptables du Cameroun pendant cette compétition d’Italie 1990. Tataw est mort chez lui, dans l’anonymat et une indifférence totale. Il était surtout très fâché contre les dirigeants actuels du football camerounais.
«Il mort fâché contre les dirigeants de la Fecafoot et contre nous ses anciens coéquipiers ! Il me disait d’ailleurs constamment que le jour de ses obsèques, il ne souhaite pas que certaines personnes viennent. Il disait que dans notre milieu, il y avait trop d’hypocrisie et de mépris surtout à son endroit. Il a eu besoin d’aide notamment à la disparition de sa femme et il n’y a généralement eu personne (…)», avait expliqué Emmanuel Maboang à nos confrères de Rsi.
Emmanuel Maboang, dans une interview à cette radio, dénonçait le fait que le joueur avait été abandonné par l’Etat de son vivant. «Le capitaine Tataw ne vivait pas bien et c’est arrivé au point où il se déplaçait en moto-taxi au vu et au su de tous. Sa voiture est restée en panne à la Fecafoot pendant des années et au lieu de l’aider à la réparer, les gens du foot ont plutôt préféré la lui acheter», avait-il déploré. La question est : pourquoi c’est seulement maintenant que Biya pense aux logements ?
Avec camerounlink.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here