PARTAGER

En dépit de plusieurs occasions franches, le Cameroun a été accroché par le Burkina Faso (1-1) samedi pour son entrée dans la Can 2017. Malgré la prestation plutôt séduisante des Lions Indomptables, leur sélectionneur Hugo Broos a avant tout pointé du doigt le manque d’efficacité.
«Les faits sont là. Nous avons trois occasions franches. Avant la deuxième période, on a deux joueurs seuls devant le gardien. Et on ne sait pas marquer. Si on marquait ce but-là, le match aurait été fini», a déploré le technicien belge en conférence de presse.

«On a besoin de quelqu’un qui les met dedans»
«Si nous avions gagné nous serions leaders et la situation serait plus confortable qu’elle ne l’est actuellement. (…) On a dominé l’adversaire, on s’est créé des occasions. La seule chose dont on a besoin, c’est quelqu’un qui les met dedans. Et encore une fois si on ne sait pas marquer avec des occasions pareilles, c’est difficile de gagner des matchs», a-t-il insisté. Aux Lions de corriger ce problème avant d’affronter la Guinée-Bissau mercredi.

Alain Traoré «homme du match»
Alain Traoré, dossard 10 et meneur de jeu du Burkina ressort de ce match avec le trophée de l’«homme du match». Placé au cœur du jeu par son coach Paolo Duarte, Alain a véritablement dérangé la défense camerounaise par sa vitesse d’exécution et ses dribbles en passant par ses transmissions. Il aura été le métronome des Etalons dans une seconde mi-temps de très haute volée. Rappelons que tout est à refaire dans le groupe A qui n’a enregistré aucune victoire lors de cette 1ère journée de la Can 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here