PARTAGER

Le chef de l’Etat Paul Biya a décidé de l’octroi des logements aux Lions Indomptables de l’épopée 1990. Ces stars du ballon rond sont ainsi recomposées, 30 ans après, pour avoir fait du Cameroun la première équipe africaine à atteindre les quarts de finale d’une Coupe du monde, grâce notamment à un doublé de son buteur vedette Roger Milla en huitièmes de finale face à la Colombie (2-1).
En guise de reconnaissance, Paul Biya a ordonné l’attribution à ces 22 Lions indomptables de football de maisons ultra-mo­der­nes.
La rétrocession de ces logements promis aux Lions Indomptables aura lieu le 26 août prochain, lors d’une cérémonie officielle et solennelle. Mais Roger Milla, lui, boude déjà les logements qu’il a visités. Le vieux Lion estime que ce qui leur est réservé par la Sic (Société immobilière du Cameroun) n’est pas la hauteur de l’exploit de 1990. «Mon représentant était à Douala et moi-même à Yaoundé du côté d’Olembé. Ces maisons ne nous conviennent pas. Le chef de l’Etat a demandé qu’on nous donne des maisons haut-standing. Il n’a pas parlé de logements sociaux», a déclaré l’ancien butteur de la sélection camerounaise.
Par contre, Antoine Bell n’a pas boudé. L’ancien gardien camerounais, que certains contestent son droit à ce don, et les autres bénéficiaires ont choisi le mercredi 19 août 2020 leurs appartements dans les immeubles des logements sociaux de Mbango Bakoko, un quartier périphérique de Douala.
Lors de cette rencontre, certains joueurs ont manifesté leur ras-le-bol. «Je rêvais d’une maison plus spacieuse. Non seulement que ce n’est pas le cas, mais nous nous retrouvons dans une sorte de copropriété», a laissé entendre un bénéficiaire. Même réaction pour ses coéquipiers. Après un très long moment de concertation, ceux-ci reviennent à la raison.
C’est ainsi que «lesdits bénéficiaires ont porté leur choix sur l’immeuble H, abritant les 7 appartements de type T4B choisis par chacun», renseigne le procès-verbal établi pour la circonstance. Signalons que Makanaky Cyrille, Roger Milla, Benjamin Massing (son ayant droit), Joseph Antoine Bell, Bona­venture Djonkep, Eugene Ekéké, Roger Feutmba sont logés dans le même immeuble (H). Roger Milla, Roger Feutmba et Cyrille Makanaky étaient absents lors de cette cérémonie.
Avec camerounweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here