PARTAGER

Près de huit mois après le départ de Hugo Broos et l’intérim assuré par Alexandre Belinga, le Cameroun connaît depuis samedi 4 août le nom de son sélectionneur. Il s’agit du duo néerlandais Clarence Seedorf-Patrick Kluivert. Un choix qui n’emballe pas l’ancien international camerounais, Patrick Mboma.

Au Cameroun, la nomination du duo Seedorf-Kluivert, qui effectuera ses grands débuts le mois prochain contre les Comores en match amical à Yaoundé, a évidemment surpris.
«J’ai été étonné, et je ne suis pas le seul, car des Camerounais espéraient qu’on fasse confiance à un coach camerounais», a réagi Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, actuellement en vacances à Douala. Et le consultant à Canal plus d’ajouter : «Il a été question de Rigobert Song. Mon nom a même été cité, alors que je n’ai jamais été candidat ! Seedorf et Kluivert sont de grands noms du football européen, et, à ce titre, ils ont droit au plus grand respect. Mais ont-ils été choisis sur leurs noms ? Car Seedorf a une expérience d’entraîneur très limitée, et Kluivert encore plus. Connaissent-ils le football africain ? A moins d’un an d’une Can, cela peut-être utile.» Et l’ancien attaquant de lâcher : «Si on me demandait ma caution sur cette nomination, je ne la donnerais pas. Maintenant, attendons de voir… »
Ainsi près de huit mois après le départ de Hugo Broos, le Cameroun connaît le nom de son sélectionneur. Après avoir vu défiler plusieurs noms – Philippe Troussier, Raymond Domenech, Alain Giresse, Claude Makelele, Carlos Queiroz, Willy Sagnol, John Toshack, Pierre Lechantre, Antoine Hey –, le choix s’est finalement porté sur le Néerlandais Clarence Seedorf (42 ans), dont l’adjoint sera Patrick Kluivert (42 ans), qui fut son coéquipier à l’Ajax Ams­terdam et en sélection des Pays-Bas.
«Les deux techniciens, âgés de 42 ans chacun, ont été choisis au bout d’un processus de sélection rigoureux qui a permis l’examen de nombreuses candidatures venues du Cameroun et de l’étranger», a écrit la Fécafoot dans un communiqué rendu public sur son site. Les racines africaines de ces deux techniciens sont pour eux une motivation supplémentaire.

Un choix venu d’en haut
La Fecafoot, dirigée par un Comité de normalisation piloté par Dieudonné Happi, avait pourtant davantage porté son choix sur le Suédois Sven-Göran Erikson (70 ans), auditionné à Yaoundé fin juillet. Mais «le Palais présidentiel ne voulait pas de lui», explique une source proche du dossier.
Si le profil de Alain Giresse, passé par le Gabon, le Mali et le Sénégal, était plutôt apprécié au plus haut sommet de l’Etat, Bidoung Kpwatt, le ministre des Sports, a annoncé lui-même la décision de faire de Seedorf le nouveau coach des Lions Indomptables. «Ce choix a été bien sûr été avalisé par Paul Biya et ses conseillers. Et le fait que ce soit le ministre en personne qui fasse l’annonce prouve bien que les relations entre celui-ci et Happi restent tendues», poursuit notre source.

Seedorf et Kluivert sont arrivés à Yaoundé
Notons que c’est en deux temps que les deux techniciens néerlandais sont arrivés hier à Yaoundé. D’abord, c’est le sélectionneur national qui a atterri très tôt le matin, aux environs de 2h 50. Il a été accueilli par un représentant du ministre des Sports, et par le président du Comité de normalisation, Dieudonné Happi. Les deux hommes sont retournés à l’aéroport, cette fois-ci autour de midi, pour recevoir Patrick Kluivert qui venait d’atterrir.
Avec Jeune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here