PARTAGER

Les champions d’Afrique 2017 ont vécu l’humiliation mercredi dernier au Parker Hôtel de Bruxelles, où ils étaient logés avant de jouer la Guinée (1-2). La cause ? Une affaire de facture d’hôtel impayée.

Alerte ! Les vieux démons sont de retour ! En stage à Bruxelles depuis le 18 mars dernier, les Lions Indomptables ont vécu une scène des plus humiliantes mercredi dernier au Parker Hôtel, où ils étaient logés depuis le début du regroupement. Grande a été la surprise des joueurs qu’entraîne Hugo Broos quand il leur a été refusé l’accès au restaurant dudit hôtel, à l’heure habituelle du repas (12h 30, heure de Belgique).
De retour de la promenade, les champions d’Afrique, affamés, ont en effet été privés de repas, faute de «facture impayée», explique nos sources. «Ils n’ont pas payé l’hôtel», nous explique-t-on.
Tout pointe en direction du coordonnateur des sélections nationales, André Nguidjol. «Puisque c’est lui qui est censé régler les factures ici», dit-on.
Tout est finalement rentré dans l’ordre autour de 15 heures. Et ce n’est que vers 15h 30 que Hugo Broos et ses 21 joueurs ont pu entrer au restaurant. L’en­traîneur national, qui avait promis de ne pas laisser passer cette affaire, n’a pas raté la Fécafoot (voir notre édition d’hier). Le coach des champions d’Afrique allant jusqu’à menacer de démissionner.

Oyongo abandonné à Bruxelles
Mais les couacs n’allaient pas s’arrêter là avec une autre mauvaise nouvelle pour Ambroise Oyongo. Le défenseur international camerounais de l’Impact Montréal a été «oublié» à Bru­xelles, où le Cameroun a disputé mardi, un match amical contre la Guinée (1-2). Aucune disposition n’ayant été prise par les dirigeants camerounais, pour son retour en club.
Conséquence, le joueur de l’Impact Montréal a crié sa désolation. «Je suis calé (à Bruxelles) parce que je n’ai pas mon billet retour (pour Montréal). Je suis là à attendre, personne ne répond», dit-il, l’air vraiment désobligé. «Tu donnes ton cœur, ton âme, ta vie pour ta Nation, mais d’autres ne reconnaissent pas ta valeur. Mais dans tous les cas, vous n’allez pas nous décourager. Nous sommes nés au Cameroun, on a grandi au Cameroun. On ne va pas abandonner notre pays», ajoute-t-il.

Réplique : La Fécafoot répond à Broos

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a qualifié d’«inacceptable» la situation ayant conduit, mardi, aux déclarations du sélectionneur Hugo Bross déplorant les dérives autour de l’encadrement du groupe après un match amical ayant opposé, en Belgique le jour même, les Lions Indomptables à la Guinée (1-2). «La situation qui a conduit aux déclarations de M. Broos est inacceptable. Nous avons la confiance du gouvernement, l’exécutif ne laissera rien ni personne entraver ses actions et la mise en œuvre de sa vision», avertit le communiqué signé du chef du département de la communication de l’instance, Laurence Fotso.
Avec Apa

Avec Camfoot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here