PARTAGER

Le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations de football, réagissant sur le scandale de Bruxelles, estime que c’est à raison qu’il a toujours dénoncé la mauvaise organisation de l’Equipe nationale du Cameroun.

L’on peut dire que Samuel Eto’o Fils boit du petit lait. L’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun se met dans la posture du prophète pas écouté dans son pays après le scandale de Bruxelles. La star du football camerounais et mondial a réagi ce jeudi 30 mars 2017 sur Facebook à une publication de l’animateur camerounais Pascal Pierre Bengono Ndobo sur le sujet.
«Ah bon ! Merci Pascal de reconnaître que j’ai toujours été dans le vrai… Mais si vous avez vraiment compris ceci, alors ne laissez pas leurs complices vous distraire… adrénaline», a-t-il posté en réponse à la publication-hommage de l’homme de média qui commençait par ces mots : «Drinnnng !!!! In fine, je pense que c’est Samuel Eto’o Fils qui a toujours été dans le vrai.»
Si Samuel Eto’o Fils croit que l’histoire lui donne enfin raison, c’est parce qu’il a souvent subi les foudres des dirigeants de la Fédération camerounaise de football lorsqu’il lui arrivait de dénoncer la mauvaise organisation de l’Equipe nationale.
Ses malheurs commencent en novembre 2011 après le tournoi Lg Cup de Marrakech. Pour avoir réclamé le paiement de primes et amené ses coéquipiers à refuser de disputer un match amical contre l’Algérie, il sera suspendu pour 15 matchs avant que sa peine soit ramenée à huit mois.
Rappelé à la fin de sa sanction, le meilleur buteur de toute l’histoire des Lions Indomptables du Cameroun avait refusé de rejoindre la sélection. «J’ai le regret de vous informer de ma décision de suspendre toute participation en sélection, compte tenu du fait que les insuffisances que j’ai eu à décrier de façon récurrentes en tant que capitaine demeurent» (…) «Notre Equipe nationale continue toujours de baigner dans un environnement caractérisé par l’amateurisme et la mauvaise organisation, incompatibles avec le sport de haut niveau», expliquait-il alors.
Une nouvelle grève sur le chemin de la Coupe du monde Brésil 2014 va déboucher sur une autre sanction contre le goleador. Il n’est pas appelé lors de la rentrée des Lions Indomptables après le rendez-vous brésilien. En réaction, Eto’o décide de mettre un terme à sa carrière internationale.
Cameroon-Info.Net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here