PARTAGER

Alertée par le Syndicat national des footballeurs du Came­roun (Synafoc) et la FIFPro sur les conditions salariales des joueurs du championnat camerounais, dont certains n’ont pas touché de salaire depuis près de deux ans, la Fifa a mis la pression sur les autorités sportives camerounaises. Et la Ligue de football professionnel (Lfpc) a décidé de réagir.
Dans une lettre envoyée ce mardi aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, l’instance annonce qu’elle débloque 84 millions de francs Cfa (environ 128 000 euros) à destination des clubs, soit environ 3 millions pour chaque club de Ligue 1 et 2 millions pour ceux de Ligue 2.
La Lfpc exigera des justificatifs pour vérifier que cette somme a bien été utilisée pour régler les arriérés de salaires et pas à d’autres fins.
Rappelons que Fatma Samou­ra, la Secrétaire générale de la Fifa, avait servi une correspondance au président de la Fecafoot, Mbombo Njoya, après avoir pris connaissance de la dénonciation de Gérémi Njitap contre les clubs qui doivent des salaires à leurs joueurs : «Nous vous demandons par la présente de bien vouloir prendre de manière urgente les mesures nécessaires pour faire en sorte que les salaires et primes dus aux joueurs de ces 24 clubs conformément aux obligations contractuelles pertinentes soient payés à brève échéance. Vous voudrez bien, à cet égard, nous soumettre d’ici au 4 mars un rapport résumant les mesures que la Fecafoot aura prises dans cette affaire.» Apparemment cette menace a porté ses fruits.
Avec Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here