PARTAGER

Voilà une rumeur qui risque d’agacer les supporters camerounais à quelques semaines du match crucial face aux Comores le 23 mars dans les éliminatoires de la Can 2019. D’après le journal espagnol AS, le sélectionneur des Lions Indomptables, Clarence Seedorf, se trouvait cette semaine en Espagne et il aurait profité de cette occasion pour rencontrer les dirigeants de son ex-club, le Real Madrid, au cours d’un dîner.
A l’issue de cette entrevue, le Néerlandais aurait soumis son nom pour éventuellement succéder à Santiago Solari, si ce dernier est limogé ou démissionne, et pour assurer l’intérim jusqu’à l’été prochain lorsqu’un nom plus ronflant arrivera sur le banc. Une rumeur à moitié étonnante puisque Seedorf n’a jamais caché son amour pour la Maison Blanche. Simples bruits de couloirs ou réelle candidature ? On devrait bientôt en savoir plus…

Can 2019 : Vers le retrait du stade de Port-Saïd
Restons avec la Can 2019, pour rappeler que la Caf et l’Egypte, le pays hôte, ont choisi six stades devant abriter les matchs de la compétition qui va se jouer à 24 équipes pour la première fois. Les six stades sont répartis dans cinq villes : Port Saïd, Alexandrie, Ismaïlia, Suez et le Caire. Le stade de Port Saïd a été le théâtre de violents affrontements entre Al-Masry et Al-Ahly -deux des plus célèbres clubs égyptiens- qui avaient fait plus de 70 morts. Il a été rénové, et les matchs y ont repris l’an dernier. Retenu au départ, le fameux stade de Port-Saïd pourrait être retiré de la liste selon nos confrères de sport.le360.ma. Les travaux de rénovation dans ce stade pourraient durer plus longtemps par rapport à ce qui est prévu. C’est ce qu’a expliqué un membre de la Fédération égyptienne de football, Ahmed Shobeir. Selon lui, l’enceinte ne sera pas prête en juin prochain, au début de la compétition. Un véritable casse-tête pour les organisateurs qui devront remplacer le stade du club Al Masry par un autre, puisque les nations participantes seront réparties sur six groupes de quatre équipes. Une première dans l’histoire de la Can.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here