PARTAGER

Les primes continuent toujours de polluer l’ambiance au sein de l’Equipe du Cameroun qui doit jouer les demi-finales de la Can 2017 contre le Ghana. Du coup, les Lions Indomptables menacent de rentrer à Yaoundé si rien n’est fait avant leur confrontation contre les Black Stars ce jeudi.

Désormais, après chaque grosse performance, les joueurs de l’Equipe nationale du Cameroun en profitent pour poser des exigences aux pouvoirs publics.
Après avoir réussi à arracher douze millions de francs Cfa au gouvernement au lieu d’environ dix millions comme prime de qualification pour le second tour de la phase finale de la Can Gabon 2017 pour chaque joueur, les Lions Indomptables ont entamé depuis hier soir (dimanche), un mouvement d’humeur pour exiger des primes à la dimension de leur performance en quarts de finale contre le Sénégal, sorti aux tirs au but (0-0, tab 5-4).

Plus de 4 millions exigés pour la qualif’ aux demi-finales
Initialement, Yaoundé avait prévu moins de quatre millions en cas de qualification pour les demi-finales. Le capitaine Ben­jamin Moukandjo et ses camarades estiment aujourd’hui que ce montant est minable.
Dans la foulée, ils souhaitent qu’une fois pour toutes, les dirigeants revalorisent les montants des primes en vue d’une éventuelle qualification pour la finale et une victoire en finale. Nous y reviendrons avec plus de précisions.
Notons que les Lions Indomptables ne se sont pas entraînés ce lundi matin (hier). Ils ont quartier libre. Reprise probable des séances d’entrainement ce mardi pour préparer le match des demi-finales programmé à Franceville le jeudi 2 février contre le Ghana à 19h Gmt.

Cameroon-Info.Net

Samuel Eto’o dément : «Je n’ai promis aucune récompense aux joueurs»
C’est sur son compte internet que Samuel Eto’o a démenti la rumeur que certains médias lui attribuent, d’avoir promis une récompense de 500 millions de francs Cfa aux Lions Indomptables, qualifiés pour les demi-finales contre le Ghana, pour la Can.
«Je n’ai promis aucune récompense à l’Equipe nationale du Cameroun, sous quelques formes ou conditions que ce soit. Attention à la désinformation», écrit l’ancien capitaine des Lions Indomptables, sur son compte Instagram.
La mise au point de Samuel Eto’o, qui fêtera ses 36 ans au mois de mars, intervient au moment où des nouvelles revendications liées aux primes secouent la Tanière des Lions Indomptables.
Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here