PARTAGER

Le sélectionneur Thomas Libih entre le marteau et l’enclume depuis quelques jours n’a pas outrepassé le décret présidentiel. Le sélectionneur du Cameroun a dévoilé sa liste de 21 joueurs pour le Mondial U17 prévu au Brésil sans les fameux six expatriés dont Etienne Eto’o, fils de l’ancien capitaine des Lions Indomptables. Une manière de se conformer à un décret présidentiel de 2014 du Président Biya interdisant de sélectionner des joueurs non formés au Cameroun.
Il y a quelques jours, Libih avait fait parvenir un courrier à la Fecafoot pour savoir quelles dispositions prendre. «Je ne peux pas outrepasser un décret présidentiel. La lourde responsabilité revient à la Fecafoot. Ce n’est pas à moi de décider quoique ce soit et ce sera dommage pour les gamins (les 6 expatriés présélectionnés). Mais je ne peux pas faire autrement», a-t-il confié dans une interview.
Par cette déclaration, il scelle le sort de Etienne Eto’o, le fils de Samuel Eto’o, qui a pourtant participer au stage au Brésil. Aurel Tiki Joël (Lyon), Jordan Konango (Monaco), Bryan Djile Nokoue (St-Etienne), Enzo Tchato (Montpellier), fils aussi d’un ancien international, et Dani Barel Fotso (Roma) sont également laissés sur le carreau.

Le veto du ministre des Sports
Faut noter que c’est la Fecafoot qui voulait faire recruter des footballeurs de la diaspora camerounaise avant que le ministre des Sports ne refuse cette option en se basant sur le décret présidentiel, signé le 26 septembre 2014.
Notons que le fils de Samuel, Eto’o Pineda, est capitaine des U17 du Réal Mallorque. Un club qui a révélé son père au début des années 2000. Le 22 avril 2019, il remporte un tournoi en Espagne. Il est meilleur buteur avec 4 buts. Sa présence aurait pu être un atout sérieux pour les Lions U17. Mais le décret de Paul Biya est passé par là…
Avec actucameroun.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here