PARTAGER
Moussa Baldé, ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural.

Le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, accompagné d’une forte délégation, a été hier à la Sonacos de Diourbel pour officiellement lancer la campagne 2019 de commercialisation de l’arachide. Moussa Baldé a ainsi annoncé que 1 000 points de collecte ont été répertoriés à travers le pays et 30 milliards de francs Cfa déjà disponibles pour payer tous les opérateurs économiques qui auront à déposer leurs graines d’arachide.

En tournée hier dans un point de collecte agréé par la Société nationale de commercialisation des semences à Tivaouane, puis à la Sonacos de Diourbel, le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural a fait savoir qu’ils ont 1 000 points de collecte à l’intérieur du pays. Pour Moussa Baldé, la Sonacos est en mesure de réceptionner 500 tonnes d’arachide par jour. Il a aussi annoncé que 30 milliards de francs Cfa sont déjà disponibles dans les caisses de la Sonacos. Abordant le prix au producteur planché arrêté à 210 francs le kg, la tutelle précise que c’est pour protéger le pouvoir d’achat des producteurs du Sénégal. «Ce matin, nous nous sommes arrêtés à Tivaouane au niveau d’un point de collecte où des producteurs ont amené leur production. Et cela a été pesé et la personne responsable de ce point de collecte a payé sur le champ les producteurs qui sont chez eux. On veut que cela se passe comme ça dans les mille points de collecte du Sénégal», indique le ministre. Pour le patron de l’Agriculture sénégalaise, la Sonacos est «un fleuron de l’industrie du Pays». Il ajoute qu’elle est maintenant tombée un peu en disgrâce. Ainsi, dit-il, «le président de la République a donné des instructions au gouvernement et au top management de la Sonacos pour redonner à cet outil son lustre d’antan et c’est ce qu’on est en train de faire. Cette année, le gouvernement a pris toutes les dispositions avec la Sonacos pour que le financement de 30 milliards de francs Cfa soit là au même moment que l’ouverture de la campagne. L’argent est arrivé à la Sonacos avant les graines».
Revenant sur la visite, le ministre de l’Agriculture a signalé qu’ils ont décidé, en collaboration avec le Comité national interprofessionnel de l’arachide (Cenia), les opérateurs et la Sonacos, de procéder à l’ouverture symbolique et officielle de la campagne de commercialisation de l’arachide. «Dès notre arrivée à l’usine, nous avons suivi l’itinéraire que doit suivre un camion, c’est-à-dire de l’entrée jusqu’à la pesée, en passant par l’étape de déchargement des arachides au niveau du point dédié…», explique le ministre Baldé. Le directeur général de la Sonacos renseigne de son côté que le chef de l’Etat a donné des instructions fermes au ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, au ministre des Finances et du budget et au ministre de l’Economie, du plan et de la coopération pour que des partenaires soient trouvés pour financer le plan d’urgence de la Sonacos, estimé à 16 milliards de francs Cfa. Modou Diagne Fada a également félicité le ministre de l’Agriculture pour avoir signé une circulaire qui organise la commercialisation de l’arachide, tout en demandant aux opérateurs économiques de respecter cette circulaire et aux autorités administratives, élus locaux et forces de défense de le faire respecter. Mais aussi, autant respecter l’arrêté interministériel signé entre le ministre de l’Agriculture et celui du Commerce. Le Dg estime que «si ces deux documents sont respectés, il ne peut pas y avoir de raisons qu’on ne puisse atteindre l’objectif fixé qui est de collecter 250 mille tonnes d’arachide pour cette présente campagne».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here