PARTAGER

Le Conseil d’administration du Forum civil appelle le gouvernement à veiller, dans la commercialisation des produits arachidiers, à maintenir l’équilibre entre une juste rémunération du paysan et la préservation du tissu industriel. Cette question a été abordée par cette instance de l’antenne de Transparency international suite à l’Atelier national de formation de ses membres sur la Convention de l’Union africaine de prévention et de lutte contre la corruption, tenu les 4, 5 et 6 décembre 2020 à Saly. A cette occasion, le Conseil d’administration a aussi demandé au gouvernement de «prendre les mesures urgentes, en relation avec les concessionnaires (Sen’Eau, Aquatech, Seo, Flexeau et autres), afin de résoudre le problème crucial de la distribution de l’eau aussi bien en milieu urbain que dans le monde rural, notamment Mbacké, Sibassor, Mboro, Keur Moussa». Birahim Seck, coordonnateur du Forum civil, et ses camarades plaident aussi pour la promotion de «la transparence dans la gestion du secteur de la pêche et préserver la ressource halieutique pour une viabilité de la pêche artisanale…».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here