PARTAGER

La campagne de commercialisation arachidière prend fin le 30 mai prochain. Avant cette date fatidique, le directeur général de la Sonacos a invité les opérateurs semenciers qui détiennent encore des graines et qui souhaitent les revendre de les mettre à la disposition de son entreprise au plus tard le 20 mai. Pape Dieng a fait cette déclaration avant-hier à Touba où il rencontrait les membres de la Fédération nationale des opérateurs privés, transporteurs et stockeurs de semences. C’est parce que la Sonacos n’a pas encore atteint son objectif de collecte d’arachide fixé à 200 mille tonnes.
A ce jour, elle a collecté, si on en croit son directeur général, 87 mille tonnes. Toutefois, Pape Dieng est satisfait de la collecte de sa structure qui représente 60% de l’ensemble des graines collectées par les huiliers du Sénégal. A Touba, il a aussi renseigné que cette année, les opérateurs ont été correctement payés. Une information confirmée par Modou Fall, le président de la Fnopst. A Touba, le directeur général est revenu sur la contractualisation qui sera faite à la campagne prochaine.
Pape Dieng a ensuite révélé que son entreprise a une créance d’environ 50 milliards de francs Cfa. «On est endetté. On est en train de trouver une solution globale pour payer nos dettes», dira le directeur général de la Sonacos. Lui qui a reçu le satisfecit des opérateurs semenciers a informé du retour dans le marché de l’huile Niinal que son entreprise fabriquait. Sur le retard de paiement des factures des semences, il a confié que ce n’était pas de ses prérogatives, mais plutôt des autorités supérieures de l’Etat. Auparavant, Djibril Fall a demandé la tenue des Assisses de l’arachide, parce que «le problème est plus profond et plus aigu qu’on ne le pense». Interpellé sur la reprivatisation de la Sonacos, pape Dieng a indiqué qu’il ne lui revenait pas d’en parler. Toutefois, Modou Fall demande une implication des opérateurs si l’Etat venait à vouloir revendre la Sonacos. L’autre sujet des discussions qui est beaucoup revenu est lié au transport des graines. Pour cela, la Sonacos mettra sur place des barèmes.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here