PARTAGER

Le navire dénommé «Luigi durand de la penne» de la marine militaire italienne fait une escale au Port de Dakar du 18 au 21 août 2018. C’est dans le cadre de la campagne d’instruction 2018 des élèves de la deuxième classe de l’Académie navale de Livourne, en Toscane. Ils sont 123 élèves-officiers dont 15, qui viennent des Forces armées du Koweït, de l’Albanie, de la Somalie, de Djibouti, du Pérou, de l’Ukraine, de la Tunisie, de l’Algérie et de la Jordanie. Samedi, l’ambassadeur d’Italie au Sénégal a organisé une réception à bord.

Le contre-torpilleur «Luigi durand de la penne» de la marine militaire italienne est à Dakar depuis samedi. L’escale du navire va durer trois jours au Sénégal. Avant-hier, l’ambassadeur d’Italie à Dakar a organisé une réception à bord. Il s’agit d’une campagne de promotion des 123 élèves de l’Académie navale de la marine militaire italienne. Parmi eux, il y a 15 élèves, qui viennent des Forces armées du Koweït, de l’Albanie, de la Somalie, de Djibouti, du Pérou, de l’Ukraine, de la Tunisie, de l’Algérie et de la Jordanie. Selon l’ambassadeur d’Italie à Dakar, «durant cette campagne, les élèves-officiers à bord sont engagés dans des activités typiques d’un embarquement étroitement opérationnel qui inclut entre autres des actions de présence et de surveillance. Mais le but principal et le plus noble de cette campagne reste l’engagement des élèves dans des actions de naval diplomacy dans les différents pays où le navire fait escale.»
Francesco Paolo Venier a, par ailleurs, expliqué que «cette visite n’est donc pas tout seulement une expérience de formation pour les jeunes élèves-officiers. Elle devient aussi et surtout l’occasion d’améliorer la connaissance entre nos Forces armées et celles des pays amis comme le Sénégal en apprenant les uns des autres dans un esprit de camaraderie et d’amitié». Il a également salué les «excellentes relations» qui existent entre les Forces armées des deux pays. Il apprend que pendant les dernières années, une moyenne de 15 militaires sénégalais par an ont assisté à des cours de formation en Italie. Il reconnait que Dakar reste pour eux un partenaire incontournable dès que l’on s’engage sur la question sécuritaire de l’Afrique occidentale et du Sahel. Une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes de l’effondrement d’un pont autoroutier à Gênes au Nord-ouest de l’Italie.
Officiellement, il y a eu 43 morts, ont indiqué dimanche les secouristes au lendemain de funérailles d’Etat pour les victimes de ce drame. «Il devait être un moment de fête mais il tombe par coïncidence sur un jour triste de deuil national. Nous nous sommes à la fin résolus à le tenir. Nous le faisons en guise d’hommage aux victimes d’une tragédie qui frappe fortement une Nation, son Peuple et son économie et notamment une ville, Gênes, qui a fait de la marine pendant de longs siècles, une de ses propres raisons de vie», a exprimé le diplomate devant un parterre d’invités.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here