PARTAGER

Didier Zokora est revenu sur le penalty raté par Didier Drogba, lors de la finale de la 28ème édition de la Can 2012 contre la Zambie. Contrairement à la version du sélectionneur de l’époque François Zahoui, Maestro soutient que Drogba ne devrait pas tirer le penalty.

Didier Zokora dit Maestro persiste et signe. «Drogba s’est entêté à tirer le penalty» contre la Zambie en finale de la Can 2012, disputée au Gabon. Dans un entretien accordé au site VIBE Radio, repris par le Cour­rier­lequotidien, l’ex-milieu défensif des Eléphants prend le contre-pied de la version de François Zahoui qui a récemment dit que «le premier tireur, dans mon esprit, c’était Drog­ba».
Et Maestro a pris à témoin tous les 23 joueurs de la sélection qui étaient à cette compétition. «Je prends à témoin tous les 23 joueurs de la sélection. S‘ils veulent vraiment dire la vraie vérité, ils vont dire effectivement ce qui s’est passé la veille du match.»
Zokora explique que «la veille de la finale de la Can 2012 contre la Zambie, les données avaient changé sur les probables tireurs en cas de penalty. Sur la liste des probables tireurs, Drogba ne faisait plus partie. Au lieu de 3 tireurs, il ne restait que 2 (Yaya Touré et Salomon Kalou). Je le dis et je le répète, Drogba était disqualifié». Il ajoute que «tout le vestiaire ivoirien savait que s’il y avait penalty, Drogba ne devrait pas tirer».
Poursuivant ses explications, il indique qu’«en visionnant le match, dès qu’on a eu le penalty, Zahoui me dit : «Vas prendre le ballon». Mais finalement Drog­ba s’est entêté à tirer le pe­nalty».
Il y a quelques jours, le gardien Copa Barry a interrogé, dans une vidéo, François Zahoui sur le sujet. L’ex-sélectionneur des Eléphants a notamment dit que son premier tireur, c’était Drogba. «Moi, dans mon esprit, j’avais 3 tireurs pendant les matchs. J’ai toujours un plan A, un plan B et un plan C. Mon premier tireur c’était Didier, mon deuxième c’était Yaya, et mon troisième c’est Salomon. Et maintenant la logique que je faisais, si le premier ne se sent pas, il laisse le deuxième. Si le deuxième ne se sent pas, il laisse le troisième… C’est vrai que ce penalty en plein match était déterminant parce que si on le marque c’est fini… Le premier tireur, dans mon esprit c’était Didier. Le deuxième c’était Yaya et le troisième c’était Salomon Kalou. Et que si un des gars ne se sentait pas, celui qui suivait prenait le penalty. Voilà, moi, ma version et ce que je peux dire aux internautes.»
Faut-il rappeler, sur le même sujet, Didier Drogba avait notamment dit que la seule personne capable de mettre fin à la polémique, c’est l’entraîneur Zahoui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here