PARTAGER

Jamais une liste n’a été aussi cohérente et équilibrée sous l’ère Aliou Cissé. Mis à part l’absence-surprise de Younousse Sankharé, le sélectionneur des Lions a bien dosé ses choix, rappelant dans la même foulée Cheikh Mbengue et Henri Saivet.

Le sélectionneur, Aliou Cissé, a dévoilé hier la liste des 23 joueurs retenus pour la Can 2017 que le Gabon accueille du 14 janvier au 5 février. Une liste marquée par le retour des deux sociétaires de Saint-Etienne, le latéral gauche Cheikh Mbengue et du milieu de terrain Henry Saivet. L’ex­périence, surtout du défenseur stéphanois, absent de la Tanière depuis septembre 2015, a pesé pour lui valoir d’être sollicité pour une compétition africaine qu’il va disputer pour la 3e fois.
«Le retour de Cheikh Mben­gue prouve que la porte de l’Equipe nationale n’est fermée à personne. J’attends de lui qu’il soit à la hauteur, qu’il amène son  vécu et son expérience. Il va vers sa 3e Can», a argumenté Aliou Cissé au cours de son face-à-face avec la presse au Good Rade.
Quid de Henri Saivet ? Faut dire que son retour constitue une surprise. L’ancien pensionnaire de Newcastle ayant perdu du terrain avec les Lions pour avoir disparu des tablettes de Aliou Cissé lors des éliminatoires de la Can 2017. Le coéquipier de Cheikh Mbengue chez les «Verts» s’offre ainsi une grosse occas’ de s’affirmer avec les Lions.
Le «retour» de Moussa Sow vient confirmer ses dernières performances en club avec Fenerbahçe, avec cette série de bicyclettes qui lui a valu de remporter le «Prix Cnn» du plus beau but de l’année 2016.

Absence-surprise de You­nousse Sankharé
Au chapitre des absences, il y a celle de Younousse Sankharé qui n’a pas été retenu. Seul Aliou Cissé connaît les raisons d’une telle décision concernant le milieu de terrain de Lille, pourtant régulier en club.
Si l’absence de Lamine Sané du Werder de Brême semblait être liée à une blessure, l’explication du sélectionneur semble être autre. En effet, Aliou Cissé estime que l’ancien bordelais, qui était pourtant dans la liste des 33 présélectionnés, s’est éloigné de la Tanière à cause de ses multiples blessures.

Neuf «bleus» au Gabon
Pour le reste, pas de surprise. On retrouve les mêmes éléments de base de l’équipe. Avec dans les buts le trio Abdoulaye Diallo (Rizespor), Khadim Ndiaye (Horoya), Pape Seydou Ndiaye (Niary Tally). En défense, le quatuor est bien là : Lamine Gas­sama, Kara Mbodji, Kalidou Koulibaly et Saliou Ciss. Zargo Touré n’a pas été oublié, contrairement à Fallou Diagne et Ibrahima Mbaye qui ont été zappés.
Au milieu, à part le cas Sankharé, tout le monde est là, à l’image des habitués : Cheikhou Kouyaté, Cheikh Ndoye, Gana Guèye, Mohamed Diamé. Enfin, en attaque pour avoir tout le monde sous la main, Aliou Cissé a convoqué 7 éléments : Sadio Mané, Ismaïla Sarr, Keïta Baldé Diao, Mame Biram Diouf, Moussa Konaté, Moussa Sow et Famara Diédhiou.
En tout cas, jamais une liste n’a été aussi cohérente et équilibrée sous l’ère Aliou Cissé. Mis à part l’absence-surprise de You­nousse Sankharé, le sélectionneur des Lions a donc bien dosé ses choix en s’offrant une «liste-nickel».
A noter que sur les 23 sélectionnés, 9 joueurs découvrent la Can pour la première fois. Il s’agit de Abdoulaye Diallo, Pape Seydou Ndiaye, Kalidou Kouli­baly, Saliou Ciss, Cheikh Ndoye, Pape Alioune Ndiaye, Keïta Baldé, Famara Diédhiou et Ismaïla Sarr.

La liste des 23 sélectionnés
Gardiens : Abdoulaye Diallo (Rizespor, Turquie), Khadim Ndiaye (Horoya, Guinée), Pape Seydou Ndiaye (Niary Tally).

Défenseurs : Lamine Gassama (Alanyaspor, Turquie), Zargo Touré (Lorient, France), Kara Mbodji (Anderlecht, Belgique), Kalidou Koulibaly (Naples, Italie), Saliou Ciss (Valenciennes, France), Cheikh Mbengue (Saint-Etienne, France).

Milieux : Cheikhou Kouyaté (West Ham, Angleterre), Cheikh Ndoye (Angers, France), Gana Guèye (Everton, Angleterre), Pape Alioune Ndiaye (Osmanlispor, Turquie), Pape Kouly Diop (Espanyol Barcelone, Espagne), Mohamed Diamé (Newcastle, Angleterre), Henri Saivet (Saint-Etienne, France).

Attaquants : Sadio Mané (Liverpool, Angleterre), Ismaïla Sarr (Metz, France), Keïta Baldé Diao (Lazio, Italie), Mame Biram Diouf (Stoke City, Angleterre), Moussa Konaté (Sion, Suisse), Moussa Sow (Fenerbahçe, Turquie), Famara Diédhiou (Angers, France).
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here