PARTAGER

Le groupe de rap, Daara J Family vient d’offrir un single à l’équipe nationale du Sénégal de football en direction de la Coupe d’Afrique des Nations (Can Gabon 2017). Une façon pour le Daara J Family de montrer son engagement à soutenir l’équipe d’Aliou Cissé qui, espère-t-il, remportera le trophée continental. Avant-hier à la présentation du son à la Fédération sénégalaise de football, Faada Freddy a appelé les Sénégalais à s’unir derrière les «gaindés» pour une victoire finale.
Le Sénégal est très attendu à la prochaine coupe d’Afrique des Nations, Gabon 2017. Quatorze ans après la glorieuse épopée de la bande à El Hadji Diouf, le pays rêve grand. Tout un pays a une envie folle de voir le capitaine Cheikhou Kouyaté soulever le trophée continental pour une première, au soir du 05 février à Libreville. Alors pour galvaniser le commando dirigé par Aliou Cissé, le groupe Daara J family a mis un single sur le marché. Avant-hier à la cérémonie de présentation du morceau, Faada Freddy est revenu sur les motivations du groupe à composer pour l’équipe nationale de football. «C’est la première fois que nous, le groupe Daara J, nous faisons un son pour les lions du Sénégal pour justement témoigner de notre engagement par rapport à la Nation sénégalaise. Et surtout c’est parce qu’on a envie aussi de pousser nos lions qui méritent de remporter la Can», a-t-il affirmé.
Selon Faada, le nouveau morceau «symbolise notre ferveur de voir la coupe venir au Sénégal car c’est dans cette optique que nous avons fait ce single». L’autre but visé, à travers cet engagement de Daara J Family, est l’appel à l’union des cœurs autour de cette génération qui ne manque pas d’atouts pour trôner sur le toit du football africain. «En même temps c’est une manière pour nous de réitérer le patriotisme et de faire savoir  à la population sénégalaise que comme on dit en wolof  ben loxo dou tathiou (Ndlr une seule main ne peut pas  applaudir)  que nous avons besoin des uns et des autres pour bâtir ce cher Sénégal». «Et nous ne comptons que sur les enfants du Peuple pour l’édifier. Voilà la balle est jetée.» a ajouté le rappeur. A l’en croire, «Il y a un sentiment de victoire, il y a aussi un sentiment d’espoir. On voit la jeunesse sénégalaise grandir. On l’a voit aussi prendre de la force. Nous voyons cette jeunesse qui a envie de bâtir son propre pays, une jeunesse engagée. Nous avons envie de nous mettre aux côtés de cette jeunesse-là, pour leur dire que nous sommes tous dans le même bateau et que nous avons foi que l’équipe actuelle du Sénégal est très bien placée pour prouver au monde entier ce que vaut le Sénégalais type».

Bientôt un clip
Pour cet engagement et accompagnement aux côtés des joueurs dans leur mission «commando» au Gabon, un clip est déjà envisagé par les deux artistes afin de permettre aux Sénégalais de saisir plus le sens du texte chanté. Faada Freddy le fait savoir que : «On a fait un morceau qu’on compte clipper d’ailleurs pour encourager nos lions, encourager aussi les supporters sénégalais pour cette Can 2017. C’est un single juste pour les lions, juste pour le Sénégal. Vous me voyez porter le maillot, c’est un engagement culturel pour accompagner le Sénégal sur le chemin de la victoire Inch Allah.» Très sûr et confiant de la valeur de Sadio Mané et compagnie à faire une bonne Can, Daara J Family se projette déjà sur la coupe du monde, Russie, 2018. «Nous avons  la ferveur et l’espoir pour cette Can et pour la suite. Nous ne parlons même pas de la Can, nous sommes en train de parler de la coupe du monde en ce moment. Raison pour laquelle on a fait ce morceau pour accompagner le Sénégal à la Can et à la coupe du monde Inch Allah.», insiste-t-il.
Pour rappel, en 2002, des artistes comme Adjia Khar Mbaye avaient mis leur talent au service de l’équipe de feu Bruno Metsu. Certainement El Hadji Diouf, Khalilou Fadiga, Salif Diao et leurs coéquipiers se donnaient à fond sur le terrain en pensant aux paroles guerrières qui leur ont été adressées à travers cette chanson. Alors, à Idrissa Gana Guèye, Khalilou Coulibaly, Kara Mbodj pour ne citer que ceux-là, de rendre la monnaie de leur pièce à ces rappeurs en remportant cette 31eme édition de la Can au grand bonheur de tout un Peuple assoiffé.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here