PARTAGER

L’Equipe nationale féminine a battu hier l’Algérie (2-1) au stade Alassane Djigo, lors du premier tour qualificatif à la Can 2018 au Ghana. Une victoire qui permet aux Lionnes de prendre une option pour la qualification au second tour le 10 avril prochain.

L’Equipe nationale féminine est venue à bout de celle algérienne hier, en match aller du premier tour qualificatif à la Can 2018 au Ghana (2-1). Pourtant, l’équipe de Sidate Sarr avait du mal à poser le jeu en premier mi-temps, mais cela ne lui a pas empêché de trouver très tôt le chemin des filets, en inscrivant deux buts. Deux buts intervenus dans les dix premières minutes. C’est d’abord la sociétaire de Médiour, Mariama Diédhiou, qui montre la voie à ses partenaires en transformant un penalty dès la 6e mn. C’est suite à une faute commise sur la capitaine Mamy Ndiaye. Quatre minutes plus tard, les Sénégalaises doublent la mise par l’intermédiaire de Mama Diop (10e mn). Sur un centre-tir, elle profite d’une faute de main de la gardienne algérienne, Kahina Takenint.
Un résultat que les Lionnes auraient tranquillement géré. Malheureusement, elles baissent pavillon et encaisse un but avant la pause (38e mn). Un but d’anthologie de Maryam Yasmine Benlazar qui reprend de volée un centre venu de la droite.
Revenues des vestiaires avec un léger mieux, les Lionnes parviennent à conserver le ballon. Elles auraient pu marquer le 3e but avec toujours Mariama Diédhiou (55e mn). Malheureusement, elle butte sur la gardienne algérienne.
Très satisfait de la victoire de son équipe, l’entraîneur Sidate Sarr entend aller chercher la qualification lors de la manche retour prévue le 10 avril prochain. «Je trouve que c’est un très bon résultat. L’essentiel, c’est de jouer et de gagner. Quel que soit le score, on a gagné. Au retour, un nul peux nous qualifier. A nous de continuer à travailler pour être dans les meilleures conditions. Ce ne sera pas facile», a indiqué le technicien.
Analysant la rencontre, le coach des Lionnes souligne l’énorme pression qu’il y avait sur les épaules de ses joueuses avec l’enjeu de réaliser un bon résultat à domicile. «Je les ai senties un peu crispées. Cela se comprend. Beaucoup n’ont pas l’habitude de jouer ce genre de compétition», souligne-t-il. Il promet d’apporter les correctifs nécessaires pour rendre encore beaucoup meilleure cette équipe.
Pas vraiment satisfait de sa prestation, avec beaucoup de duels perdus, la capitaine de l’équipe, Mamy Ndiaye, dit : «On a marqué très tôt deux buts. On s’est relâché et on a pris un but. Je pense qu’on peut s’en sortir. Si on se concentre et on règle les petits détails, on pourra se qualifier», rassure la sociétaire d’Arass (France) dont l’ambition est de qualifier le Sénégal à une deuxième phase finale de Can, après celle de 2012 en Guinée Equatoriale. Elle se réjouit des bonnes conditions de préparation auxquelles les Lionnes ont bénéficié durant les trois mois.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here