PARTAGER

Consultant de la chaine privée Canal+, Habib Bèye estime que les Lions auront besoin de «mental et de caractère» s’ils veulent répondre au statut de favori, lors de la Can 2019. A Dakar sur invitation des responsables de ladite chaine, l’ancien défenseur des Lions a évoqué quelques sujets d’actualité dont les chances de Sadio Mané pour le futur Ballon d’Or européen ou encore son avenir d’entraineur.

L’Equipe nationale du Sénégal est considérée par bons nombres d’observateurs comme l’une des favorites ou la favorite pour la Can 2019 qui débute le 21 juin prochain, en Egypte. Dans cette liste d’observateurs, l’un des meilleurs consultants de la chaine Canal+ Afrique, l’ancien international sénégalais, Habib Bèye, est naturellement du même avis.

«Avec la Génération 2002, on avait une force de caractère»
Seulement, il estime qu’il faudra plus que le talent et le statut de favoris aux Lions, s’ils veulent décrocher leur premier titre continental, attendu par tout un Peuple. «Le Sénégal reste un des favoris de la compétition. Mais il faudra endosser cette responsabilité. Mais faut noter que cette équipe avait manqué de caractère et de mental, à un moment donné. Avec la Génération 2002, on avait une force de caractère. On avait des joueurs des talent, mais aussi des joueurs avec du caractère», note Habib Bèye, présent à Dakar sur invitation des responsables de Canal+, à moins de dix jours de l’ouverture de la compétition.
Prenant exemple sur le détenteur du trophée, le Cameroun, mais aussi les nombreux retournements de situation (remontada) vécus au cours de la saison surtout en Ligue des Champions, le Consultant de Canal+ avoue qu’il est difficile de faire des pronostics sur le futur vainqueur de la Can 2019, malgré les forces et les talents des uns et des autres.

«Assumer le statut de favori sur le terrain»
«Aucun d’entre nous n’est capable de dire que le Sénégal va gagner la Coupe d’Afrique des nations. On peut le penser sur le papier. Mais, il faut assumer ce statut et le démontrer pendant 90 mn, tout au long de la compétition», souligne-t-il.
Le Sénégal est logé dans le Groupe C et disputera son premier match face à la Tanzanie (23 juin) avant d’affronter l’Algérie (27 juin), puis le Kenya (1er juillet).
Le Consultant de Canal+ a également évoqué la saison de la star du football sénégalais et chouchou de Liverpool, Sadio Mané, auteur d’une saison remarquable avec un titre de co-meilleur buteur de la Premier League (22 buts) et le trophée de la Ligue des Champions en poche.

«Sadio Mané est dans les 5 meilleurs joueurs européens»
A en croire Habib Bèye, la natif de Bambali mérite plus de considération. «J’attends de voir le classement du Ballon d’Or de cette année. Je ne dis pas que Sadio va le gagner, mais j’aimerais vraiment voir où il sera situé au vu de sa saison. Lorsque vous êtes meilleur buteur de Premier League, vous gagnez la Ligue des Champions, au jour où je vous parle, pour moi Sadio est dans les 5 meilleurs joueurs européens», juge-t-il. Même s’il reconnait qu’il y aura les résultats de la Can et le début de la prochaine saison, l’ancien défenseur des Lions s’interroge sur le vote décerné, en général, aux joueurs africains. «Est-ce qu’il sera jugé de la même façon qu’un Argentin, Brésilien ou Portugais ? Je ne sais pas. Ce qui est sûr, c’est sur le Ballon d’Or précédent (Sadio 23e au classement), cela n’a pas été clair», souligne-t-il. Avant d’interpeller les médias africains à soutenir les joueurs africains, comme le font les Européens, les Brésiliens ou encore les Argentins.

«Je suis sûr que je serai entraineur»
Consultant depuis 2013, après une longue carrière internationale, le natif de Suresnes dans les Hauts-de-Seine (France) songe déjà à sa prochaine aventure. «Je suis en contrat jusqu’en 2020. J’espère pouvoir arrêter en 2020. Ma vocation, c’est d’être entraineur. C’est une obsession. Je viens d’obtenir mon premier diplôme qui me permet d’entraineur les jeunes. Je vais enchainer avec les autres et j’espère d’ici 2 ans entrainer une équipe professionnelle. Je ne pense pas à une sélection pour le moment», a confié Bèye qui avoue avoir pris énormément de plaisir dans son rôle de Consultant. «J’ai un privilège exceptionnel de vivre des matchs, d’analyser des matchs de très haut niveau. Ça me permet d’avoir une banque de données pour le métier que je veux faire plus tard. Je suis sûr que je serai entraineur. Quand ? Je ne sais pas», admet-il.

52 matchs, 150 heures de direct…
Avec 24 équipes, les 52 matchs de la Can seront diffusés en direct sur Canal+. Au total, souligne le Directeur de Canal+ Sénégal, Sébastien Punturello, «c’est 150 heures de direct qu’on va offrir à nos abonnés». A cette occasion, la chaine a déployé les grands moyens techniques et humains pour assurer une belle campagne à ses abonnés.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here