PARTAGER

La Confédération africaine de football (Caf) n’a pas tardé à réagir à la demande des Comores de disqualifier le Cameroun, après le retrait de l’organisation de la Can 2019. Une double peine que l’instance africaine ne veut nullement infliger aux Lions Indomptables.

Pas de double peine pour le Cameroun. Déjà sanctionné du retrait de l’organisation de la Can 2019 en raison notamment du retard dans les travaux, le pays des Lions Indomptables ne sera pas en plus disqualifié des éliminatoires de la compétition, contrairement à ce que souhaitaient les Comores. Le 2e vice-président de la Confédération africaine de football (Caf), Constant Omari, l’a officiellement annoncé ce vendredi sur les ondes de Rfi. «On n’a pas appliqué le volet sanction parce qu’on a tenu compte de certains facteurs. Il y un pays qui mobilise des moyens colossaux, mais malheureusement, il y a des aléas liés aux états d’avancement des chantiers. Donc, on ne va pas le punir deux fois», a assuré le Congolais. «Au jour d’aujourd’hui, le Cameroun est qualifié. […] Si les Comores gagnent, le résultat va jouer. […] Le Cameroun n’est pas exclu. […] Ils doivent se qualifier sur le terrain.» Si les Lions Indomptables ne perdent pas à domicile face aux Comores lors de la dernière journée des qualifications en mars prochain, ils valideront donc leur billet pour la phase finale.
Dans cette poule, le Maroc est déjà qualifié, à l’inverse des Lions Indomptables qui ont perdu leur statut de qualifié d’office, ce qui laisse encore un petit espoir aux Comores, 3es, de valider leur billet.
Les Cœlacanthes veulent aller plus loin, c’est pourquoi ils ont réclamé à la Caf d’appliquer le règlement à la lettre et de disqualifier le Cameroun. «J’ai eu mon président ce matin. Il a envoyé un courrier à la Caf pour demander des éclaircissements», a indiqué le manager général de la sélection comorienne, Saadi Ben Amir, jeudi sur les ondes de Rfi. «Nous demandons l’application du règlement, et plus précisément l’article 92, qui veut qu’un pays qui se voit retirer l’organisation de la Can ne participe pas à l’édition en question.» Le pays de El Fardou Ben Nabouhane s’appuie sur plusieurs précédents. Le Maroc (Can 2015), Madagascar (Can U17 2017) et le Kenya (Chan 2018) : tous ont été disqualifiés par la Caf après avoir perdu leur statut de pays-hôte ces dernières années. Mais pour la Can, ce n’est pas le même cas ; d’où son niet catégorique à la demande des Comores.

Organisation : Le Congo Brazzaville candidat

Le Congo Brazzaville est candidat à l’organisation de la Can 2019. C’est ce qu’a révélé Constat Omari, vice-président de la Caf, ce vendredi dans l’émission «Radio foot international» de Rfi. Estimant qu’il ne lui appartient pas de révéler le nom des pays qui aimeraient organiser cette compétition, il n’a pas voulu lever le voile sur d’autres éventuelles candidatures. L’appel à candidatures pour l’organisation de la Can 2019 a été officialisé par la Caf ce jeudi.

Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here