PARTAGER

Comme en 2017, le Sénégal disputera les quarts de finale de la Can. Un pari réussi après la victoire obtenue hier face à l’Ouganda sur un but de Sadio Mané.

Un but de Sadio Mané à la 14e mn aura suffi aux Lions pour franchir l’obstacle des Cranes de l’Ouganda et s’ouvrir le chemin des quarts de finale, comme lors de la Can 2017. Une entame idéale pour les hommes de Aliou Cissé à la suite d’une belle séquence de jeu. Sur une récupération rapide de Henri Saivet, le ballon parvient à Mbaye Niang qui lance aussitôt Sadio Mané dans la profondeur. L’attaquant des Lions s’en va remporter son duel avec Denis Onyango d’un tir croisé du gauche (1-0).
Mais ce but n’aura pas le mérite de lancer une rencontre toujours fermée avec peu d’occasions, même si le Sénégal donne l’impression de pouvoir faire la différence à tout moment face à des Cranes combatifs et agressifs.
D’ailleurs, les Lions auraient pu réaliser le break sur un penalty occasionné par Sadio Mané (59e mn). Malheureusement, l’attaquant des «Reds», en voulant se faire justice, s’est encore loupé comme lors du match face au Kenya. La bande à Cheikhou Kouyaté aurait pu se mettre à l’abri et s’offrir une fin de match tranquille.
Du coup, les Cranes vont y croire en jouant leur chance à fond afin de revenir au score. Si elle n’a pas été très dangereuse, l’attaque ougandaise s’est offert quelques maigres opportunités. Mais sans jamais parvenir à surprendre la défense sénégalaise, plus mature et très agressive dans les duels, avec un monstrueux Alfred Gomis dans les buts. A l’arrivée, les Lions s’imposent par la plus petite des marques à l’issue d’un match bien maîtrisé.
Les Sénégalais franchissent ainsi un nouveau palier dans la quête du titre continental. Ils feront face au Bénin mercredi prochain à 16h Gmt sur le même stade International du Caire. Des Ecureuils qui ont bataillé ferme jusqu’aux tirs au but pour éliminer les Lions de l’Atlas, un des favoris de ce tournoi.
Eliminée par le Cameroun, vainqueur de la précédente édition, l’Equipe sénégalaise dont l’ambition est de remporter le titre continental devra se servir de cette expérience pour éviter le piège de cette modeste formation béninoise, conduite par le doyen Stéphane Sessegnon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here